Nigeria: « Nous vendons des parties du corps humain à des pasteurs et des imams » racontent des suspects | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Nigeria: « Nous vendons des parties du corps humain à des pasteurs et des imams » racontent des suspects
Nigeria: « Nous vendons des parties du corps humain à des pasteurs et des imams » racontent des suspects

Nigeria: « Nous vendons des parties du corps humain à des pasteurs et des imams » racontent des suspects

Le Commandement de la Police de l’Etat de Lagos Nigéria a arrêté un gang de commerçants d’organes humains (encore) qui exerceraient leur « entreprise » dans plusieurs marchés à Lagos.
Le gang de quatre hommes, qui ont été arrêtés par les agents de la Brigade spéciale de répression des vols, sont Olakunle Ogunsola, Oyebamiji Olalekan, Rasheed Opeyemi et Akorede Wasiu.

Olakunle, 26 ans, a avoué qu’il avait vendu des parties du corps humain à des clercs chrétiens et musulmans dans le passé.

«Je vends habituellement des herbes au marché. C’était un certain Waheed Ajigbotoloun qui m’a introduit dans la vente de parties du corps humain. C’était juste l’année dernière en Octobre. Il était mon fournisseur aussi, et il m’a dit qu’il les obtenait d’un cimetière.«Je n’achète pas toujours les pièces humaines, sauf quand il y a une demande de mes clients. Sur demande, j’ai acheté des crânes humains et de la chair pour mes clients. Certains d’entre eux sont des pasteurs, des imams et des médecins indigènes aussi. J’ai vendu des parties du corps humain à deux pasteurs cette année, mais je ne me souviens pas du nom de leurs églises. « Le premier pasteur, à qui j’ai vendu m’a payé 70 milles CFA pour les parties. Les clercs l’utilisent pour que leurs congrégations aillent de l’avant. J’utilise aussi quelques-unes des parties pour faire de la poudre d’ensorcellement, je ne suis pas le seul vendeur sur le marché. Mais depuis que j’ai commencé, j’ai acheté seulement que six crânes humains. « 

Olakunle affirme avoir fini l’Université de l’État de Lagos en Février 2013 où il a étudié la comptabilité. Il a ajouté qu’il a financé ses études universitaires grâce au produit de la vente d’herbes et de parties du corps humain.
Quarante ans Oyebamiji qui est originaire de Ibadan, Oyo State, a également avoué avoir vendu des parties du corps humain à de nombreuses personnes.

Oyebamiji Quarante ans, a également avoué avoir vendu des parties du corps humain à de nombreuses personnes.  « Je suis commerçant au marché durant les trois dernières années. Ce n’est pas que je vends que des parties humaines. Cependant, chacune des parties que j’ai vendu font entre 17 milles CFA à 20 milles CFA. Le fournisseur m’a dit qu’il les recevait du cimetière. J’ai vendu cinq à six pièces. Je sais que j’ai eu tort de le faire, mais je cherchais de l’argent « .

Pour Opeyemi, qui est un médecin traditionnel de 51 ans, il dit avoir acheté les parties du corps humain pour soigner un de ses patients dans le passé.
«Je suis un Alhaji et aussi un liseur d’avenir. J’ai faitl’ appel à la prière plusieurs fois dans une mosquée. J’ai utilisé les parties du corps humain que pour le traitement de l’un de mes patients. Le garçon a été guéri et je n’ai jamais acheté des pièces humaines de toute personne à nouveau « , a t-il dit.

Aah l’argent!! il faut qu’on le reconnaisse. Le motif premier de toutes ces personnes est l’argent qui est le nerf de ce commerce honteux et abominable…

Source: africeleb

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.