Noirs dans les camps nazis. from kntr on Vimeo.

“Noirs dans les camps nazis”: Une histoire trop longtemps occultée (Serge Bilé)

“Noirs dans les camps nazis”, le livre du franco-ivoirien Serge Bilé dévoile la déportation des Noirs dans les camps de concentration et les camps d’extermination de l’Allemagne hitlérienne, un aspect totalement méconnu de la Seconde Guerre mondiale que n’ont jamais évoqué ni les historiens ni même ceux qui l’ont vécu.

A travers ce livre, Serge Bilé retrace à partir de témoignages que Africains, Antillais, Américains, ont eux aussi été pris dans la tourmente, arrêtés et déportés en raison le plus souvent de leur participation aux combats ou à des mouvements de résistance.

Ces témoignages hallucinants ont été collectés en Allemagne, en France (le célèbre chanteur John William), en Espagne, en Belgique, en Norvège, en Martinique, en Côte-d’Ivoire, au Surinam, au Sénégal et aux Etats-Unis, auprès des survivants ou de leurs compagnons d’infortune.

“Noirs dans les camps nazis” nous apprend également que les fameuses lois de Nuremberg conçues par Adolf Hitler, ne visaient pas seulement les Juifs, mais aussi les Tziganes et toutes les races qui pourraient « souiller » le sang aryen.

En effet, au nom de ces lois iniques, environ 25 000 Afro-Allemands, originaires des anciennes colonies du Reich et citoyens à part entière jusqu’à l’arrivée des nazis, seront systématiquement stérilisés et envoyés, dès 1935, pour beaucoup d’entre eux, dans les camps de concentration.

Mis au rang de bête, parce qu’ils étaient noirs, ces hommes et ces femmes furent, dans ces camps, sujets à toutes les humiliations, comme ce ressortissant équato-guinéen, Carlos Greykey, qu’on affubla à Mauthausen d’un costume de la garde royale yougoslave pour servir de boy.

Le livre de Serge Bilé nous révèle également un point méconnu de l’histoire de l’Allemangne qui est que les premiers camps de concentration construits par les Allemands se trouvent en Namibie, en terre africaine. Ces camps ont été construits bien avant la Seconde Guerre mondiale, et bien avant Hitler… Ces premiers camps de concentration ayant été construits dès 1904 en Namibie pour éliminer le peuple herero opposé à la colonisation et aux armées du chancelier Bismarck.


En effet, dès 1904, près de 60.000 hommes, femmes et enfants représentant les trois quarts de la population indigène herero y ont été systématiquement massacrés. Enfermés dans des camps barbelés, mal nourris, ils étaient tatoués dès leur arrivée, condamnés à des travaux insuppportables et soumis à toutes sortes d’expériences scientifiques avant de finir pendus. Le gouverneur civil de la Namibie était alors Heinrich Goering, le père d’Hermann Goering qui deviendra plus tard l’un des plus hauts dignitaires nazis.

Autant de pages d’histoire inédites où l’on découvre, au fil des chapitres, les faits d’armes, au cours de la guerre, de ceux qui deviendront, par la suite, les grands leaders de la cause noire : Nelson Mandela, Martin Luther King, Léopold Sédar Senghor ou encore Aimé Césaire.

Eburnienews.net (Avec babelio.com)

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.