Nouveau scandale ? Mediapart publie des chèques qui auraient été «secrètement» perçus par Fillon

Nouveau scandale ? Mediapart publie des chèques qui auraient été «secrètement» perçus par Fillon

Au cœur d’une affaire d’emplois présumés fictifs dont aurait bénéficié son épouse, le candidat de la droite à l’élection présidentielle est accusé par le site d’avoir détourné quelques milliers d’euros de fonds publics lorsqu’il était sénateur.

Le site d’information français Mediapart a publié le 4 février sur son site les reproductions d’un chèque et d’un talon non-datés, libellés au nom de «Fillon», pour un montant de plus de 3 000 euros chacun.

Selon le média, il s’agirait là de preuves d’un «vaste système de détournement de fonds publics» auquel François Fillon aurait participé entre 2005 et 2007, lorsqu’il était sénateur de la Sarthe. Le site précise que le montant total de cette pratique supposée n’aurait «sans doute pas dépassé les 25 000 euros».

Le système serait simple. Il consisterait en fait à récupérer «en douce» une partie, non-utilisée, de l’enveloppe de 7 500 euros que perçoivent mensuellement les sénateurs pour rémunérer leurs assistants. En effet, s’il est légal pour les élus de transférer cet argent à leur groupe politique lorsqu’il n’a pas été dépensé, Mediapart accuse plusieurs membres de l’UMP (depuis lors devenu Les Républicains), parmi lesquels le candidat de la droite à l’élection présidentielle, d’avoir profité du système pour s’enrichir personnellement.

Une enquête avait été ouverte en novembre 2013, aboutissant pour l’instant à la mise en examen de plusieurs anciens sénateurs.

Contacté par l’AFP, l’entourage de François Fillon a indiqué qu’il ne souhaitait pas commenter «une affaire judiciaire en cours».

Face aux accusations qui le visent depuis plusieurs jours dans la presse, notamment avec l’affaire Penelope, le candidat à la présidentielle dénonce un «coup d’Etat institutionnel» venant «de la gauche» et qualifie de «calomnies» les allégations dont il fait l’objet.

Source: Russia Today

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*