Nouvelle Constitution ivoirienne: KKB ‘’claque’’ la porte de l’hémicycle après le rejet de son préalable

Nouvelle Constitution ivoirienne: KKB ‘’claque’’ la porte de l’hémicycle après le rejet de son préalable

Le député de Port-Bouët (Commune au Sud d’Abidjan) Bertin Konan Kouadio dit KKB a ‘’claqué’’ vendredi la porte de l’hémicycle après le rejet de son préalable à l’ouverture des débats en Commission sur le projet de la nouvelle Constitution ivoirienne, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Le préalable de l’honorable KKB a porté sur la qualité des députés à se prononcer sur la constitution. Citant la constitution de 2000, il a relevé que ‘’les députés n’ont pas qualité à se prononcer sur la constitution’’.

Face aux députés de la Commission des affaires générales et institutionnelles se trouvent trois ministres pour présenter le projet de la nouvelle constitution ivoirienne.

Il s’agit du Ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de la sécurité Hamed Bakayoko, du Ministre d’Etat chargé du dialogue politique et des relations avec les institutions, Jeannot Kouadio Ahoussou et du garde des sceaux, ministre de la justice Sansan Kambilé.

Le Président de l’Assemblée nationale, Guillaume Kigbafori Soro est également présent à ces débats en Commission aux côtés de la Première Vice-présidente de cette institution, Fadika Sara Sacko. Le Chef de l’Etat Alassane Ouattara a présenté, mercredi, ce projet de la nouvelle Constitution ivoirienne, invitant les parlementaires à faire des ‘’amendements’’.

Le vote de ce projet est prévu le mardi prochain en séance plénière suivant le programme de la deuxième session ordinaire de l’Assemblée nationale ivoirienne. Selon le chronogramme du gouvernent, il sera soumis à référendum d’ici la fin de ce mois d’octobre.

Source: APA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*