«Nuit debout »: Contrairement à ce qu’on peut lire un peu partout, Alain Finkielkraut n’a pas été agressé d’emblée

Improvisé à la suite des manifestations contre la loi El Khomri, ce mouvement rassemble étudiants, contestataires et utopistes. Les nuits sont l’occasion de porter une réflexion sur la démocratie, l’avenir de notre société et les revendications à venir. Parti de la Place de la République à Paris, les “Nuit Debout” s’exportent et gagnent la province.

Source: huffingtonpost.fr

___________

Alain Finkielkraut expulsé de Nuit debout : les faits

« Le vrai visage de Nuit debout », « séquence navrante »… On comptait, lundi 18 avril, plus d’une centaine d’articles consacrés à l’expulsion, dans la soirée de samedi, de l’académicien et philosophe Alain Finkielkraut de la place de la République à Paris.
C’est sur cette place que se tient depuis le 31 mars Nuit debout, un mouvement contre, entre autres, le projet de réforme du code du travail. Indignation, regrets, colère, politiques comme éditorialistes sont nombreux à évoquer l’histoire. Sans toutefois accorder beaucoup d’importance au déroulé de la soirée.

1. Que s’est-il passé ?

M. Finkielkraut est arrivé sur la place dans la soirée. Mais, contrairement à ce qu’on peut lire un peu partout, il n’a pas été agressé d’emblée.

Plusieurs témoignages – notamment celui d’une participante au mouvement interrogée par Europe 1 – informent qu’il a pu assister à une assemblée générale et discuter durant un bon moment. Selon un billet de blog de plusieurs « participants à la commission accueil et sérénité » de Nuit debout, il serait resté « plus d’une heure » avant d’être pris à partie.

C’est en repartant qu’il aurait été interpellé par des participants. Un tweet des Jeunes Communistes, à 21 h 18, explique : « On l’a tej [jeté]. »

Et c’est cette altercation que l’on voit sur cette vidéo, mise en ligne peu avant 1 heure du matin par le Cercle des volontaires, qui se veut un « média alternatif et indépendant » –mais qu’on classe souvent dans la « fachosphère », galaxie de sites d’extrême droite – et ne semble pas porter dans son cœur Nuit debout.

La vidéo montre M. Finkielkraut en train de discuter avec un homme qui tente de le convaincre de l’intérêt du mouvement et du fait qu’il a « le droit d’être là ».

Lire la suite ici

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.