Origine africaine de la fête de Noël

Noël est généralement associé à une fête familiale, aux cadeaux sous le sapin, à la bûche glacée ou encore aux rues illuminées. Mais pourquoi Noël a lieu le 25 décembre, qu’est-ce que l’Avent ? D’où vient le père Noël ? Quelles sont les origines de la crèche, de l’arbre de Noël ou encore de la couronne de l’Avent ? Retour sur l’origine de Noël et de toutes ses festivités.

Pourquoi Noël a lieu le 25 décembre ?

La date à laquelle nous fêtons Noël est avant tout un héritage de la Rome Antique. Bien avant la naissance de Jésus de Nazareth, la fin de l’année solaire (le solstice d’hiver) est une période charnière, pendant laquelle ont lieu de nombreuses célébrations vouées au culte du dieu des semailles et de la fertilité, Saturne. Les Saturnales se déroulent du 17 au 24 décembre : pendant sept jours, famille et amis se rassemblent dans un décor de végétation et de guirlandes et s’offrent des figurines de pain ou de terre cuite. On ne revêt plus la toge, mais la tunique, vêtement des pauvres et des esclaves et on peut même coiffer le pileus libertatis, “bonnet de liberté”, coiffure des esclaves affranchis. Lorsque Jules César réforme le calendrier lunaire alors en vigueur, pour adopter le calendrier solaire, (dit “calendrier julien” et servant de base à notre calendrier actuel), le solstice est improprement fixé au 25 décembre (il a en réalité lieu le 21 décembre). Une erreur qui va perdurer et donner sa date à la Fête de la nativité…

La date de naissance du Christ

Il n’y a aucune certitude quant au jour exact de la naissance de Jésus. La date du 25 décembre n’a été arrêtée qu’en 354, par le Pape Libère. A cette époque, l’Eglise chrétienne instaure un calendrier des fêtes afin de supplanter les rites romains (Saturnales), germaniques (Culte des morts) et celtes (Solstice d’hiver). Le christianisme voyant Jésus comme la “lumière du monde”, son association au solstice d’hiver, à la résurrection du soleil, apparaît parfaitement naturelle. Noël est donc à la fois synonyme de lumière et de naissance du Christ. Il subsiste d’ailleurs un débat sur l’étymologie même de ce mot. Provient-il du celte, par la contraction de noio (nouveau) et de hel (soleil), ou du latin natalis (la natalité)?

Sur les traces de Jésus de Nazareth

Que sait-on aujourd’hui de la vie de Jésus ? Comment peut-on prouver son existence ? Linternaute.com vous invite à suivre les pas de Jésus de Nazareth, homme pour certains, dieu pour d’autres, mystère vieux de plus de 2000 ans.

L’histoire de Saint-Nicolas, l’ancêtre du Père Noël

Saint patron et protecteur des petits enfants et de la Lorraine, Saint Nicolas est fêté tous les 6 décembre, date de sa mort dans l’est et le nord de la France ainsi que dans de nombreux pays d’Europe (Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Autriche…). Il fait le tour des villes pour récompenser les enfants sages. Ancêtre du Père Noël, il parcourt le monde pour distribuer des cadeaux aux enfants méritants. Ainsi, il visite les écoles maternelles, distribue du pain d’épice et des oranges et se voit remettre les clés de la ville par le maire.

Ce personnage serait inspiré d’une personnalité réelle, Nicolas de Myre, évêque d’Asie mineure du IVe siècle, victime de persécutions sous le règne de Dioclétien. Appartenant aux saints les plus populaires, Saint Nicolas a alimenté une multitude de légendes mettant en avant sa personnalité généreuse. Il aurait donné de l’argent à trois jeunes filles pauvres pour qu’elles puissent avoir une dot et se marier. De plus, il aurait sauvé de la tempête un bateau portant une cargaison de blé pour la ville de Myre.

Le Père Fouettard

Compagnon de Saint Nicolas, le Père Fouettard punit les enfants qui ne sont pas sages pendant l’année. On dit souvent que cette légende est une invention de précepteurs qui, au XVIIIe siècle, effrayaient ainsi garnements et fainéants. En réalité, le personnage a une origine historique précise. Lors du siège de Metz par les troupes de Charles Quint, au XVIe siècle, les habitants de la ville assiégée tournaient en dérision l’image de l’empereur en brûlant un mannequin à son effigie. Ce dernier était surnommé le Père Fouettard.

Source: Linternaute.com

———————————————

Lire également “Les origines du Père Noël: La naissance d’un mythe

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE