Ouagadougou : alerte aux crocodiles à Zogona

Ouagadougou : alerte aux crocodiles à Zogona

Des crocodiles en plein Ouaga ! Ce n’est pas le titre d’un film, mais bien la réalité que vivent les habitants de Zogona. Mais là ne s’arrête pas le torrent de leurs problèmes, car mal drainées, les eaux de ruissellement ont inondé plusieurs de leurs maisons.

Conséquence, c’est ivres de colère qu’ils ont à leur tour inondé l’intersection entre le boulevard Charles de Gaulle et la voie passant devant le lycée technique national (ex-LTO) hier lundi 17 août 2015 dans l’après-midi. C’est à l’aide de troncs d’arbres, de bouts de poteau électrique et de gros cailloux qu’ils ont barré la voie, empêchant le passage des véhicules.

Ces riverains demandent aux autorités de réagir face à leur situation : principalement, ils exigent que le bitumage de ladite voie (longeant le mur de l’université et passant devant le LTN et la FEME pour rejoindre Bangr-Wéogo) soit achevé. Pour Abdoulaye Traoré, ça coule de source, si le goudron n’est pas achevé, ils n’enlèveront pas leurs barrières : « Trop c’est trop, le fait que le goudron n’est pas achevé amène l’eau à stagner puis à couler aussi dans nos maisons dont plusieurs sont tombées.

En plus, cette eau attire les crocodiles, qui nous attaquent. Et Mohamed Sakandé de renchérir : « Nous ne savons pas ce qui se passe. S’il y a un problème, qu’ils nous le disent, nous voulons savoir. Depuis le début de la saison pluvieuse, nous souffrons seulement ».

Poulets dévorés, au moins un gardien blessé…c’est le bilan que tiraient les manifestants des désastres causés par les crocodiles. Jusqu’au moment où nous quittions les lieux aux environs de dix-huit heures, ils occupaient toujours les lieux. Et nous n’avions vu ni de crocodile ni de maison tombée.

Source: L’Observateur Paalga

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE