Ouattara Anzoumana, le 1er adjoint au maire de Bouaké confirme: «Des mutins ont tiré sur la population»

Ouattara Anzoumana, le 1er adjoint au maire de Bouaké confirme: «Des mutins ont tiré sur la population»

Retranché au Chu de Bouaké auprès des blessés, le premier adjoint au maire de Bouaké a affirmé que les blessés identifiés, suite aux tirs des militaires mutins, sont Massa Barro, Aminata Kéïta, Soro Bah Amara.

Dans la matinée, après les attentives de rassemblement de la population dispersées par des militaires mutins, nous avons joint le premier adjoint au maire de Bouaké, Ouattara Anzoumana qui nous a fait le point de la situation. Les blessés identifiés sont Massa Barro, Aminata Kéïta, Soro Bah Amara.

Quelle est la situation à Bouaké ?

Nous sommes sortis, ce dimanche matin, comme prévue pour notre marche de protestation contre des militaires qui ont bloqué les corridors de Bouaké. A peine avions-nous commencé à nous rassembler que ces militaires ont tiré sur nous.

Y a-t-il des blessés ?

« Nous avons dénombré cinq (5) blessés par balle. Parmi lesquels, Mme Keïta Aminata présidente communale du Rassemblement des femmes républicaines (Rfr). Le jeune Amani Bergelin, de la jeunesse communale a été enlevé par ces soldats. Un autre jeune Soro Bah Amara a reçu une balle.

Pourquoi n’avez-vous pas fait sécuriser la marche ?

Nous avons informé, samedi, les autorités civiles et militaires. Nous n’avions eu aucune réponse de leur part. L’état-major a dit qu’il ne peut pas sécuriser notre marche. Et que ce sont ceux qui devaient le faire qui manifestent en ce moment. Actuellement nous sommes rassemblés au Chu de Bouaké. Malgré l’attitude de ces militaires, les populations continuent de se diriger vers la cathédrale, le lieu de rassemblement pour rejoindre les corridors.

Propos recueillis par CHEICKNA D. Salif

Coll : Boubacar Sylla

Source: fratmat.info

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE