Parvenir à l’orgasme sans aucun contact : mythe ou réalité ?

Parvenir à l’orgasme sans aucun contact : mythe ou réalité ?

Depuis quelques jours circulent sur Youtube une vidéo proposant d’expliquer l’orgasme féminin à coup de chiffres. Parmi ceux-ci, on découvre que 20% des femmes parviendraient à l’orgasme rien qu’en embrassant leur partenaire (ou en pratiquant le sexe oral). Alors, info ou intox ?

Quand on parle « d’orgasme féminin », généralement cela me crispe parce que je ne sais pas exactement à quoi cela correspond : orgasme du clitoris ? Jouissance vaginale et / ou utérine ? Anale ? Mammaire ? Et les femmes qui n’ont pas de clitoris on en fait quoi ? Bref, l’appellation pose problème, mais passons. La vidéo est intéressante, mais peut néanmoins laisser perplexe sur plusieurs points. On y apprend que 0,3% des parturientes jouiraient en accouchant.

Ok, pourquoi pas, effectivement, certaines femmes m’ont déjà raconté non sans une pointe de fierté leur phase d’expulsion orgasmique. Là où on commence à se gratter la tête, c’est lorsqu’on découvre que 94% des femmes qui pratiquent la pénétration anale parviendraient à l’orgasme de cette manière. Alors là les amis permettez-moi de vous dire qu’on n’a pas du tout les mêmes chiffres. Selon un sondage Ifop réalisé en décembre 2014 auprès de 1006 françaises, seules 26% d’entre elles ayant déjà pratiqué la sodomie (donc 26% des 16% qui la pratiquent, tout de suite ça ne pèse plus bien lourd) affirment avoir facilement un orgasme grâce à la sodomie.

Alors d’où vient ce chiffre abracadabrant de 94% ? Ceux qui ont réalisé cette petite vidéo n’ont pas sorti ce pourcentage de leur chapeau, mais d’une étude américaine publiée en 2010 dans The Journal of Sexual Medicine. Sauf que la question n’était pas « Parvenez-vous à l’orgasme grâce à la sodomie » mais « Avez-vous eu un orgasme lors du dernier rapport INCLUANT une sodomie ». Il peut donc s’agir par exemple d’un rapport associant cunilingus + pénétration vaginale + masturbation, + pénétration anale, ce qui n’est pas tout à fait la même chose. Ce que ne précise pas la vidéo, c’est que dans la plupart des cas ce n’est pas la sodomie seule qui mène à l’orgasme, mais la combinaison de pratiques.

Autre chiffre surprenant, et c’est sur celui-ci que je vais m’attarder, 20% des femmes jouiraient rien qu’en pratiquant le sexe oral (au sens large). Donc si je résume bien, les femmes atteindraient l’orgasme (visiblement facilement) en pratiquant la fellation (ou en embrassant, parce que ce sont de grandes romantiques c’est bien connu) et en se faisant sodomiser, sans avoir recours à d’autre stimulation. C’est moi qui paranoïe ou vous aussi vous trouvez que cette histoire ne tient pas debout ?

Dans le documentaire belge « Cette chose-là » tourné en 1978, on apprend que 80% des femmes à cette époque ne jouissaient strictement jamais. Aujourd’hui les choses vont bien mieux puisque elles ne sont plus que 7%, preuve d’une meilleure circulation de l’information. En revanche j’ai du mal à croire que tous les problèmes soient réglés au point de parvenir aussi massivement à l’orgasme en un claquement de doigts et sans aucune stimulation clitoridienne. 79% des femmes françaises affirment encore avoir parfois des difficultés à y arriver, tout n’est donc pas si facile. Certes, il est possible de jouir sans aucune stimulation du clitoris.

Une femme m’a déjà raconté avoir joui alors que son mari lui caressait le genou, d’autres m’ont confié avoir déjà atteint l’orgasme en allaitant. Personnellement, il m’est déjà arrivé de jouir lors de situations improbables et sans aucun contact, dont une fois en dormant (les contractions utérines et l’accélération de la respiration m’ont réveillée), et une autre fois en plein milieu d’un concert alors que je ne faisais rien de spécial. Je ne dis pas que c’est impossible, il y a évidemment des femmes qui parviennent à l’orgasme avec un minimum de contact, et même d’autres qui jouissent uniquement en regardant un radiateur.

Alors jouir en embrassant ou en suçant, oui, pourquoi pas après tout. Mais 20%, sérieusement ? Si ce chiffre est aussi fiable que celui sur la pénétration anale, alors il y a de quoi rigoler. Quand je vois autour de moi le nombre de femmes qui rament, même en masturbant leur clitoris à fond les ballons, j’ai du mal à croire qu’une femme sur cinq puisse orgasmer par une quasi opération du Saint Esprit.

Concrètement, le meilleur moyen de jouir reste encore la bonne vieille méthode de la stimulation génitale. Sans contact, c’est possible mais cela reste généralement très exceptionnel. Les différents orgasmes féminins ne diffèrent pas des orgasmes masculins sur ce point : ils sont mécaniques, avant même d’être psychologiques.

Source: metronews

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE