Patriotisme: Aimer son pays comme les Ivoiriens…

Patriotisme: Aimer son pays comme les Ivoiriens…

Les Ivoiriens aiment leur pays. Aimer son pays ? Oui ! Mais il ne s’agit pas du chauvinisme, ce patriotisme agressif et exclusif, ce nationalisme excessif, outré et absurde. Non, je ne parle pas de ce fanatisme exclusif et à courte vue. Les Ivoiriens aiment leur pays, la Côte d’Ivoire, de façon digne, esthétique et responsable. Loyauté légitime.

C’est vrai que dans les échanges culturels, on remarque bien souvent deux idéologies. Un. Le refus de l’étranger. Chose qui signifie qu’on a une bonne conscience, une sublimation même de sa personne et de sa société, de sa culture, de ses coutumes, de son ethnie, de sa race, de son identité. Deux. Ou alors la fascination de l’étranger. Ce qui implique le mépris, la mauvaise conscience que l’on éprouve pour sa personne et sa société, sa culture, ses coutumes, son ethnie, sa race, pour son identité.

Mais entre les deux idéologies polaires, il y a des variantes intermédiaires. Et les Ivoiriens qui vivent avec plus 30 % d’étrangers sur leur sol, comme nulle part ailleurs dans le monde, sont dans les relations modernes avec l’étranger. L’amour de leur pays, se manifeste plus chez la diaspora. Lorsqu’on est loin de sa patrie, de gré ou de force, on ressent plus ce sentiment. Plus encore chez les réfugiés ivoiriens. L’image, les senteurs de la terre, la forêt ou de la savane qui vous a vu naître. Les sentiers parcourus pendant votre enfance, les écoles fréquentées, les amitiés, les parentés, les mets, la paix, etc. La nostalgie.

Voyez comment les Ivoiriens se battent à l’étranger pour leur pays ! Ceux qui sont dans le tissu purement économique, entreprennent, ils investissent abondamment et luttent afin de ramener au pays des devises. La masse financière qu’ils envoient en Côte d’Ivoire est considérable pour son développement. Dans le domaine de l’Internet, plusieurs Ivoiriens ont créé des sites, des Blogs ou sont en permanence sur Facebook et autres réseaux sociaux, pour défendre la Côte d’Ivoire à leur manière. Ce, en publiant leurs humeurs, des informations, des images, des vidéos et des éléments audio. Certains activistes se font brillamment remarquer par la qualité de leurs prestations.

Au plan de la résistance patriotique par la mobilisation, les mouvements de la diaspora à Paris et à La Haye finissent de convaincre que les Ivoiriens aiment vraiment leur pays. Au plan culturel, idem. Les Ivoiriens se battent, sans répit. Ils veulent une Côte d’Ivoire nouvelle. Où la vie est belle. Où la répression n’a pas droit de cité. Où chacun mange à sa faim, peut se soigner, être éduqué et voter librement ses dirigeants.

Oui, les Ivoiriens aiment leur pays et pourraient même dire comme le voisin, « la patrie ou la mort ». Et personne ne pourra les complexer sur ce terrain.

Suzanne Gahé, pour eburnienews.net

_________

NB: Il est permis de reprendre nos articles sous condition d’en préciser la source

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE