Paul Biya: Le président Africain qui dérange la France

Paul Biya: Le président Africain qui dérange la France

  1. En 2009 il refuse de prolonger les accords coloniaux avec la France alors que Fillon avait fait le déplacement pour l’occasion.2011.
  2. il fait de la Chine le partenaire stratégique privilégié du Cameroun et lance les grandes réalisations.
  3. En 2012 il inaugure la quasi totalité des projets structurants et boucle les financements des grands chantiers.
  4. Cette meme année, il reçoit la visite d’Obiang Nguema de la Guinee Équatoriale pour une reflexion sur l’avenir du FCFA. Aucune information n’est filtrée, mais ce qu’on sait par contre c’est que le présidentPaul Biya cherchait les moyens de contourner le trésor public Francais notamment en cherchant à stocker ses reserves d’Or  a la BEAC.
  5. En 25 Juin 2013 la France use de son droit de veto a la BEAC et suspend l’operation.
  6. En 2013, dans un bras de fer houleux entre le Cameroun et les États-unis, il réussira avec notre partenaire Chinois à mettre hors-jeu l’Américain Geovic qui depuis 2007 a gelé le projet d’extraction du plus gros gisement de Cobalt au monde. Soit près de 50% de reserve mondiale.
  7. Il mettra en déroute la délégation de l’Union européenne venue plaider contre le projet de construction de l’autoroute « Douala-Yaounde » octroyé à l’entreprise chinoise.
  8. Il va pousser vers la porte de sortie l’américain AES Sonel en créant une nouvelle entreprise publique qui sera chargée du transport et de la commercialisation de l’énergie électrique. Cette nouvelle société viendra donc briser ce monopole.
  9. A l’issue d’un autre bras de fer avec la multinationale américaine Heracles.L’entreprise doit investir 100 milliards franc CFA durant la période transitoire qui est de 3 ans pour garder ces concessions. Du jamais vu dans les contrats agricoles qui généralement, sont des contrats de 50-99-100 ans. Pour preuve, ce même Heracles a raflé les contrats de 99ans en Ethiopie, au Malawi et ailleurs.
  10. Apres les évènements survenus au Nord Cameroun avec le scenario des 07 otages membres de la famille Moulin-Fournier, le président Paul Biya fera preuve de tact et de finesse dans la gestion de ce dossier perçu comme une provocation pour le cameroun. Agissant en grand stratagème, il décide en 2011 de signer des accords de partenariat militaire avec la Russie pour prévenir d’éventuel déstabilisation dans sa zone. Ceux-ci seront suivis des livraisons d’appareils militaires,etc…
    Peu de temps après, le président François Hollande annoncera la liberation du prêtre Francais enlevé le 13 novembre à Nguetchewé.

Ces actions ne sont pas montrés dans nos journaux car ils montrent une faiblesse de l’occident. la vrai question que l’ont devrait se poser : « Sommes nous à l’heure du réveil ? »

Source:  Camernews

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.