Pendant que les étudiants ivoiriens souffrent, Ouattara construit un bâtiment de 500 millions au Bénin

Pendant que les étudiants ivoiriens souffrent, Ouattara construit un bâtiment de 500 millions au Bénin

Alassane Dramane Ouattara a offert un amphithéâtre d’une capacité de 1.200 places à l’université d’Abomey-Calavi du Bénin. Le coût de l’ouvrage est de 530 millions fcfa, entièrement financé par le chef de l’Etat ivoirien avec l’argent du contribuable ivoirien. Le bâtiment de deux étages baptisé « amphi Ouattara » dont les travaux sont exécutés par une entreprise béninoise dénommée sokora sera livré dans deux mois, rapporte un reportage de la télévision nationale béninoise (RTB) diffusé mardi dernier.

Le chef de l’etat béninois, Dr. Boni Yayi, a effectué une visite sur le chantier pour constater l’avancement des travaux.selon le reporter de la télévision béninoise, c’est lors de sa dernière visite officielle au Bénin que M. Ouattara a décidé d’offrir cet amphithéâtre aux étudiants béninois. Les images de la visite du chantier par le président béninois ont été reprises par la chaine africable dans son édition de 22h du journal télévisé, le mercredi 10 septembre dernier. Cet acte d’Alassane Ouattara suscite de la curiosité au regard de la précarité dans laquelle vivent les étudiants ivoiriens et les universités publiques de Côte d’Ivoire.

C’est une réalité effarante, c’est la galère dans les universités à Abidjan, Bouaké, Korhogo et Daloa. Le manque d’infrastructures est criant.Quelques exemples édifiants: à l’université Péléforo Gon Coulibaly de Korhogo (nord du pays), il n’y a que deux amphithéâtres de faible capacité pour les 4.000 étudiants. Face à l’inexistence de locaux, la direction de l’université a pris en location des salles de cours d’une grande école de Korhogo dénommé ESICOM. Par ailleurs, l’université squatte les locaux du Lycée Félix Houphouët-Boigny.

A l’université d’Abidjan-Cocody, le seul nouvel amphi existant a été construit par le District d’Abidjan sous le régime du président Gbagbo. Les autres amphis datent de longtemps et ne suffisent pas à accueillir le flot d’étudiants. A telle enseigne que les étudiants sont obligés de prendre les cours dehors, à même le sol. A l’insuffisance d’infrastructures s’ajoute le déficit de cités universitaires.

Le bon sens aurait alors voulu que M. Ouattara investisse dans les universités ivoiriennes pour améliorer les conditions d’études des étudiants du pays dont il est le chef de l’Etat avant d’aller jouer le bon samaritain au Bénin. Certes le Bénin est un pays frère, mais comme le dit l’adage, « la charité bien ordonnée commence par soi-même ». On ne peut pas être submergé de problèmes et faire le généreux ailleurs.alassane ouattara avait, lui-même, promis une université chaque année pour la durée de son mandat de 5 ans. Et depuis, aucune fondation n’est sortie de terre. Les promesses sont restées dans la sphère de la démagogie.

Benjamin Koré

Source: Notre Voie

About admin

One comment

  1. il a bien fait meme si cest largent des contribuables cest lui qui decide si il doit nourrir les enfants dautrui quand ses propres enfants meurent de faim il,a bien fait il asure son son landemain parceque aucun pouvoir nest eternel et il le sait mais ca ne laidera pas parceque cest pas les beninois qui vont voter pour lui en 2015

Leave a Reply to aicha Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.