Politique de « rattrapage »: Ouattara octroie 200 millions à Kong, les autres attendent

Politique de « rattrapage »: Ouattara octroie 200 millions à Kong, les autres attendent

Cela s’apparente inéluctablement à la gestion de Bédié alors chef de l’état avant le coup d’état de 1999!
Une gestion ponctuée de gabegie, détournements de denier public et autres. A cette époque, madame Henriette Koizan Bomo, épouse Bédié, s’était surtout fait remarquée par de pompeuses constructions à Koukourandoumi, son village natal. Outre sa propre villa, avec boite de nuit en sous-sol, réalisée par l’architecte franco-libanais Fakoury, “Maman Henriette” n’avait pas oublié ses voisins villageois.

Un centre d’apprentissage et de loisirs pour les jeunes, qui porte son nom avait été bâti, mais aussi,un hôtel, baptisé “La Renaissance”. Quant au président Aimé Henri Konan Bédié, lui non plus n’avait pas oublié son village natal. En 1997, cette localité avait bénéficié de crédits budgétaires de 3,5 milliards de F CFA pour des travaux de voirie et de 1,5 milliard de FCFA pour des travaux d’assainissement.

A l’instar donc de son compagnon du RHDP, Ouattara octroie une enveloppe d’un montant de 200 millions de FCF. Cet argent a été décaissé par la Présidence de la République pour le développement de la localité de Kong, berceau de la famille présidentielle et dont le maire n’est autre qu’Ibrahim Ouattara, le frère cadet d’Alassane Ouattara et argentier du palais présidentiel. Selon ce dernier cet appui financier est un fonds spécial présidentiel dont la finalité de l’usage serait de booster le développement de sa région. A peine l’information rendue publique que des voix s’élèvent pour alerter quant à un favoritisme non surprenant mais injuste au regard d’autres communes ou villes à qui Ouattara avait fait des promesses non encore tenues.

A quelques mois des échéances électorales,nul doute qu’elles ne seront plus réalisées mais que de nouvelles seront encore faites lors des prochaines campagnes électorales. De nombreuses localités sont toujours plongées dans l’attente de leur budget de fonctionnement. Vivement que le cas de Kong ouvre la voie!

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.