Politique nationale : Le pouvoir piétine la réconciliation

Politique nationale : Le pouvoir piétine la réconciliation

L’annonce de l’indemnisation des victimes de la crise postélectorale dans le mois de Juillet, c’est-à-dire à 3 mois de la fin du mandat du Président Alassane Ouattara ne peut concourir à la réconciliation nationale. Car, les Ivoiriens, tous des victimes potentielles de crise postélectorale, pour avoir tous payé un lourd tribut au cours de cette crise, se regardent toujours en chien de faïence.

L’opération d’indemnisation des victimes apparait comme une séduction auprès des victimes de la crise postélectorale. Malheureusement, elle ne saurait pour ainsi dire se substituer à la réconciliation nationale qui est encore au point mort. En effet, malgré le déblocage de cet important fond au profit d’une catégorie d’Ivoiriens, force est de reconnaitre que les choses vont de mal et pire. Comme en témoigne la traque quasi-quotidienne des opposants au régime Ouattara suivis de leurs emprisonnements.

Le président Alassane Ouattara en choisissant l’angle de l’indemnisation au détriment d’une véritable réconciliation qui, du reste demeure encore une autre promesse de milliards, se met à dos une bonne partie de la population. Car, quoiqu’on dise, ce ne sont pas les billets de banque qui parviendront à réconcilier les Ivoiriens. La réconciliation nationale reste donc une véritable gageure à quelques 6 mois de l’élection présidentielle même si le pouvoir Ouattara tente de présenter la situation autrement.

Les dissensions au sein des partis politiques tels que le FPI, le PDCI, le MFA et tout récemment le PIT illustrent parfaitement la volonté manifeste du pouvoir Ouattara à briser toute unité de l’opposition politique. De toute évidence, la présidentielle de 2015 qui s’annonce inéluctablement se prépare dans un environnement délétère. Avec la contestation à nouveau de la composition de la commission électorale indépendante avec en ligne de mire une réforme totale du processus électoral par une nouvelle coalition de l’opposition.

Les rapports entre le pouvoir et opposition se radicalisent au fur et à mesure. Et la réconciliation qui elle-même était sur une corde raide se brise à nouveau avec les arrestations de dirigeants du Front populaire ivoirien. 2015 présente fort étrangement les mêmes prémices que l’année électorale 2010. C’est pourquoi le pouvoir doit revoir sa copie au risque de d’une énième crise?

JB Koffi

Source: Le Belier Intrépide

About admin

6 comments

  1. 201520 514144Wow i like yur web site. It really helped me with the info i wus seeking for. Appcriciate it, will bookmark. 122665

  2. 807901 545034You got a extremely good site, Gladiolus I identified it by way of yahoo. 685916

  3. 242385 374511I definitely enjoyed the method which you explore your experience and perception of the area of interest 770227

  4. 877240 357340You ought to be extremely astute at research and writing. This shows up inside your original and special content. I agree along with your primary points on this subject. This content material need to be seen by a lot more readers. 584816

  5. 196218 319612 There are some interesting points in time in this article but I dont know if I see all of them center to heart. There is some validity but I will take hold opinion until I look into it further. Great article , thanks and we want much more! Added to FeedBurner as properly 709705

  6. 944179 882225I feel one of your ads triggered my internet browser to resize, you might want to put that on your blacklist. 112817

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.