Pour ceux qui ne le savent pas encore, les Etats-Unis ont depuis longtemps des troupes au Nigéria et dans ces pays d’Afrique

Pour ceux qui ne le savent pas encore, les Etats-Unis ont depuis longtemps des troupes au Nigéria et dans ces pays d’Afrique

Obama a proclamé hautement qu’il envoyait des soldats au Tchad dans le cadre de l’opération publicitaire lancée autour des écolières et des fondamentalistes de Boco Haram. On peut s’interroger premièrement sur la manière dont ces groupes fondamentalistes financés par les alliés de la France et des USA, les saoudiens et autre qatari sont vraiment des forces indépendantes des stratégies de Etats-UNis sur le continent. Si ce qui est visé n’est pas les puissances émergentes qui s’installent en Afrique (la CHine d’abord mais aussi l’Inde, le Brésil…sans parler de l’Afrique du Sud elle-même) et à ce titre on comprend mieux l’apparente incohérence qui consiste à les soutenir en Syrie, en Libye et à les combattre en Afrique… A provoquer l’installation de la charia dans ces pays pour aller à la rescousse des écolières, le tout avec une campagne de propagande humanitaire sur la libération des femmes qu’on laisse tomber quand l’implantation et le pillage fonctionnent au maximum. Alors là c’est le point 2, les féministes (j’en suis une) qui croient que les Etats-Unis s’intéressent réellement à la vertu des écolières nigériennes ou au voile des femmes iraniennes sont de sacrés gourdes (danielle bleitrach) ..

L’Annonce du président Obama que les États-Unis ont déployé 80 soldats au Tchad est une surprise pour beaucoup. Mais comme mon collègue Craig Whitlock le souligne, Les États-Unis a déjà ses bottes sur le sol dans un nombre surprenant de pays africains.

Cette carte montre quelles nations subsaharienne bénéficient actuellement une présence militaire américaine.

The U.S. military currently has troops in these African countries Pour ceux qui ne le savent pas encore, les Etats Unis ont depuis longtemps des troupes au Nigéria et dans ces pays d’Afrique

Il est à noter que dans la plupart de ces pays, il y a un assez petit nombre de troupes. Mais c’est un signe clair de la position de plus en plus large de la présence US de l’Afrique sur le continent dans ce qui pourrait être décrit comme une guerre de l’ombre contre les affiliés d’al-Qaïda et autres groupes militants. Il montre également une ligne de plus en plus floue entre les opérations militaires américaines et la CIA en Afrique.

Plus de détails sur les troupes déployées ci-dessous.

Burkina Faso

Les Etats-Unis ont une base située à Ouagadougou, Burkina Faso, depuis 2007. La base est une plaque tournante d’un réseau espionnage américain dans la région, avec des avions espions pour survoler le Mali, la Mauritanie et le Sahara, où ils cherchent des combattants d’al-Qaïda au Maghreb islamique.

Congo

Les Etats-Unis ont des troupes au Congo pour aider le pays à la recherche de l’armée de résistance du Seigneur de Joseph Kony.

République Centrafricaine

En avril 2013, que les Etats-Unis avaient environ 40 soldats en République centrafricaine aidant à la recherche de la LRA.

Tchad

Mercredi, Washington a annoncé qu’elle enverrait 80 soldats au Tchad pour aider à la recherche d’écolières nigérians enlevé par des militants islamistes du groupe Boko Haram.

Djibouti

L’armée américaine a une base importante à Djibouti, le Camp Lemonnier. Il y a environ 4 000 soldats, dont beaucoup d’avions et de drones.

Éthiopie

Les États-Unis ont une base de un drone militaire à Arba Minch depuis 2011. La base est utilisé pour envoyer des drones Reaper sur l’Afrique.

Kenya

Camp Simba, près de la frontière avec la Somalie, avait près de 60 militaires stationnés à partir de novembre 2013.

Mali

En avril 2013, 10 soldats américains ont été déployés au Mali par la guerre pour soutenir “liaison” des soldats Français et africains. Le Pentagone a insisté sur le fait qu’ils ne seraient pas engagés dans le combat.

Niger

L’US Air Force mis en place un drone base à Niamey, au Niger, en 2013. La maison blanche dit qu’il a environ 100 militaires dans le pays une mission de “renseignement”.

Nigeria

Au début de mai, une petite équipe de soldats américains et de conseillers civils a été déployé au Nigeria pour participer aux recherches pour les écolières enlevées. Selon l’Associated Press, ces troupes rejoint environ 70 militaires au Nigeria, avec 50 régulièrement affecté à l’ambassade des Etats-Unis et 20 Marines il pour la formation.

Somalie

Au début de 2014, les États-Unis ont déployé moins de deux douzaines de troupes régulières à la Somalie pour la formation et de conseillers.

Sud-Soudan

En décembre 2013, que les États-Unis ont déployé 45 militaires au Sud-Soudan pour protéger les citoyens américains et leurs biens dans le pays.

Ouganda

Les Etats-Unis ont une base à Entebbe qu’il utilise pour piloter un avion de surveillance de PC-12 en quête de Kony de LRA. Le nombre total des États-Unis troupes en Ouganda est censé être autour de 300, et ils sont officiellement dans le pays à “fournir des informations, de conseils et d’assistance” à une force Union africaine recherchant Kony.

Adam Taylor

Adam Taylor écrit sur les affaires étrangères pour le Washington Post. né à Londres, il a étudié à l’Université de Manchester et de la Columbia University. Vous pouvez suivre sur Twitter ici.

Par Adam Taylor

Source: washingtonpost (via histoireetsociete)

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.