Pour Kyria Doukouré Alassane Ouattara va imposé au PDCI-RDA la situation de bicéphalisme au FPI | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Pour Kyria Doukouré Alassane Ouattara va imposé au PDCI-RDA la situation de bicéphalisme au FPI

Pour Kyria Doukouré Alassane Ouattara va imposé au PDCI-RDA la situation de bicéphalisme au FPI

La première analyse traitait des échecs et des réussites du PDCI RDA en ce qui concerne l’assemblée générale constitutive du parti unifié. Analysons maintenant les risques encourus par le président Bédié et le PDCI RDA.

C’est un secret de polichinelle. Quand M. Ouattara veut quelque chose, il se donne les moyens de l’obtenir quitte à piétiner la loi s’il le faut. En dépit de ce qu’il affirme, il sait qu’un RHDP sans le PDCI RDA n’a aucune saveur idéologique et populaire. M. Ouattara va donc tout donner afin que la signature du PDCI RDA se couche sur les documents du parti unifié.

Deux schémas s’offrent à lui dans ce cas: soit il réussit à convaincre le président Bédié qui signe (ce qui est très peu probable actuellement) soit il lui arrache la signature du parti et je pense que c’est ce schéma déjà utilisé à maintes reprises qui sera réédité.

La décision du dernier bureau politique du PDCI RDA qui remet la question du parti unifié après la présidentielle et le congrès en 2020 est déjà contestée en justice. Cette dernière va rendre un verdict en faveur des plaignants qui vont s’y appuyer pour faire convoquer un congrès extraordinaire ou ordinaire et organiser une élection à la tête du parti. Congrès qui sera bien entendu boudé par le président Bédié et les militants du PDCI RDA. Le RDR se chargera du remplissage et M. Ahoussou Jeanot ou M. Kablan Duncan sera élu président du parti. Dans la même foulé, les documents relatifs au parti unifié seront signés. Ce groupe de dissidents aura la légalité tandis que HKB conservera la légitimité et la popularité.

Une fois que j’ai affirmé celà, il appartient à la direction du parti d’anticiper. Le message de M. Ouattara hier, c’était des menaces quand il dit ne pas vouloir d’un PDCI RDA divisé en blocs. C’est maintenant qu’il faut montrer la capacité de résilience du PDCI RDA. Il faut faire monter la jeune génération au créneau en rassemblant même les frustrés potentiels comme KKB et Yasmina Ouegnin. Ils ont eu tort d’avoir eu raison trop tôt. Le président Bédié doit clairement affirmer son ambition de ne pas briguer un mandat. Cette posture donnera de la légitimité à sa démarche.

Quoi qu’on dise, le PDCI RDA a les cartes en main. Mais de bonnes cartes ne servent à rien si on ne sait pas lire le jeu.

Au jeu d’échecs, les fous sont les plus près du roi. #ÉpiCèTout

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.