Pourquoi Hollande arrive nuitament à Abidjan | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Pourquoi Hollande arrive nuitament à Abidjan
Pourquoi Hollande arrive nuitament à Abidjan

Pourquoi Hollande arrive nuitament à Abidjan

Cela fait deja quelques temps que le Président français, le socialiste est annonce sur les bords de la lagune Ebrie. En soi, il est loisible de tenir que c’est chose normale.

Les premiers responsables de nos différents pays ont besoin de garder le contact. Directement, ou indirectement. Même Obama, a toujours quelqu’un dans les airs. Nous ici, c’est lui-même qui nous a habitués à vivre entre deux avions. Il n’envoie personne ; ou si peu, très peu. La tendance a change, attendons de voir.

Donc Hollande arrive. Pour ceux qui en ont fait leurs choux gras, tout va bien dans le meilleur des mondes. Hollande arrive et les Ivoiriens sont plus qu’heureux. Leur pays sera émergent a l’orée 2020. La RTI en fera des émissions spéciales. Le Patriote pourra réunifier la carte du pays. Frat Mat pourra dire que selon Hollande, le pays va bien. Il n’y pas de prisonniers politiques chez nous.

Alassane Dramane Ouattara est celui que nous attendions depuis 1960. De cette date-là à maintenant, il ya bien longtemps que nous serions devenus émergents. Qu’à cela ne tienne, tout vient à temps à celui qui sait attendre !

Sur la question, certains feraient mieux d’y regarder à plus d’une fois avant de se précipiter. Il n’a jamais été l’heure avant l’heure. Et après l’heure, il ne sera plus jamais heure. Gbagbo a dit «doucement, doucement, nous sommes pressés !».

Hollande vient-il pour le compte de son parti, le PS ? Non ! Car chez lui, comme ici sous Gbagbo, une fois élu, on n’est plus président d’aucun parti politique. Les temps ont change ! Hollande vient-il en son nom propre ? Bien sur que non ! Mille fois non. Qui est-il pour que tout un pays regarde vers l’aéroport FHB ? Hollande vient chez nous, mandaté par l’intérêt supérieur du pays dont il a la charge, le temps d’un ou deux mandats présidentiels. Chez lui, le locataire de l’Elysée est au service avant toutes choses de cet interet.

Quand Obama a été élu à la Maison Blanche, il s’est trouvé des Africains qui ont cru que l’Afrique, indirectement, venait de nommer un de ses fils qui revisiterait les rapports de ce pays avec l’Afrique. Que nenni. On l’a retrouvé aux côtés de Sarkozy en train d’enfoncer Gbagbo. De la même façon, le Président Hollande est avant toutes choses, le premier responsable du pays de nos ancêtres les Gaulois. Tous, nous savons ce que cela signifie. Comme Obama est avant tout Président des Etats Unis d’Amérique, son petit côté «Africain», ne pèse pas lourd face à ses fonctions; de même le petit côté «International Socialiste» de Hollande, ne vaut pas un pet de chat, face à ses charges élyséennes. Qui sont mues par les intérêts de la France. En tant qu’Etat. Qui se donne les moyens de son rayonnement mondial. Ne l’oublions jamais.

La Une de «Révélation» en son édition n° 131 du samedi 05/07/14 titrait : «Situation sociopolitique en Côte d’Ivoire, Francois Hollande sur LC2 : «J’ai compris les Ivoiriens»». Honnêtement, j’ignore ce que ce Monsieur a compris, et donc, j’ignore tout aussi bien ce qu’il compte faire. Je peux cependant, sur la base d’une recurrence plus que cinquantenaire, imaginer qu’il ne vient pas faire de miracle la semaine prochaine.

En clair, cela veut dire ceci : on se souvient que c’est notre illustre futur hôte qui avait, en tant que Premier Sécretaire du Parti Socialiste français, traite le Président Gbagbo «infrequentable». Les camarades ivoiriens s’en étaient émus. Ils n’y comprenaient rien. Comment, au lieu d’aider un camarade dans la bourrasque, le PS choisit-il de l’abandonner ! Nous avions oublié certaines contingences. Lorsque nos ancêtres ont lancé leur guerre contre leurs descendants (que nous sommes), le PS n’était pas au pouvoir. Il était même au creux de la vague. Toute la presse bien pensante de l’Hexagone, clouait Gbagbo au pilori. C’était le pire des dictateurs, le génocidaire en chef, celui qui faisait massacrer les partisans de son adversaire à l’arme lourde, même, jusque dans les marches.

Les rebelles menés par Soro, mais surtout avec le soutien actif d’Alassane Dramane Ouattara (selon les confidences de Kone Zakaria), étaient des saints. RFI leur donnait la communion sans confession. C’etaient des Robins de Bois qui venaient installer un Nouvel Ordre Politique qui redonnerait leur dignité aux gens du Nord Ivoirien. Devant cette bourrasque, le PS a été obligé de faire profil bas et de prendre le train en marche. «Gbagbo est infréquentable». Pour éviter au PS d’être taxé de parti qui «soutient» un dictateur ! Le 11 avril a boucle la boucle.

Entre temps, Sarkozy est parti mais, il a fait le travail. Hollande peut-il remettre les choses la ou Sarkozy les a trouvees ? Au dela de l’aspect fasciste de l’action de Sarkozy, la France ne gagne-t-elle pas d’avoir ramené la brebis galeuse qu’a failli être la Côte d’Ivoire, qui voulait se libérer de chaines de l’imperialisme français ? Dans une balance, que gagne le PS de Hollande, face à la sauvegarde du rayonnement de la France en Afrique et dans le monde ?

Dans le livre de F. Mattei, le Président Gbagbo relate cet état de fait et explique que selon Foccart, la Françafrique n’est pas une idéologie. C’est plutot le resultat d’un certain pragmatisme. Celui-ci veut que la France pille nos richesses tout en embouchant la trompette de la lutte contre toute dictature.

Chers compatriotes, Sarkozy ne ment pas quand il affirme que l’Afrique n’est pas suffisamment entrée dans l’Histoire. Il oublie juste de préciser que c’est à cause de lui et de certains Africains comme Dramane Ouattara, Soro et consorts. Pour ne citer que nos locaux. Car, si l’eau entre, c’est parce qu’un mur est lézardé. Hollande ne peut se permettre de s’épancher sur les succès et le caractère démocratique de la gouvernance Ouattara. Il ne peut le féliciter «pour sa brillante élection à la dernière présidentielle. Leur rencontre sera une grande mise en scène comme l’homme du 11 avril sait si bien le faire. Observez bien Hollande ; il sera moins expansif que son hôte, pour cacher quelque peu sa gene de visiter Ouattara que de plus en plus, des journaux hexagonaux condamnent.

Hollande vient au nom de l’intérêt supérieur de la République Française. Belle leçon de patriotisme qui nous manque sur les bords de la lagune Ebrie ! Sarkozy a fait le travail. Hollande vient constater, voir si les entreprises françaises sinistrées depuis le 11 avril se remettent et s’il ya encore quelques marchés à prendre. Il recevra le FPI, mais juste pour bien faire aux yeux de l’opinion nationale. Que le FPI n’attende rien d’extraordinaire du voyage de Hollande ! Je sais que mes camarades le savent. Il ne nous reste plus qu’à renforcer notre engagement, organiser des tribunes, promotionner le livre-verites de M. Mattei. Afin que nul
n’en ignore.

Que M. Joël N’guessan écrive le sien et que nous allions en débat republicain. Entrer au gouvernement n’est pas à l’ordre du jour au FPI. Liberez Gbagbo et tout rentra dans l’ordre ! Liberez tous ces pauvres Messieurs et Dames que vous avez pris en otage pour cacher votre illégitimité et votre incapacité à gouverner ce pays notre.

Voilà le message mien au pouvoir et à mes camarades. M. Hollande peut venir et repartir chez lui. Tant que ces conditions ne seront pas remplies, le FPI restera dans l’opposition pour vous empêcher de tourner le pays en bourrique !

Bonne journeé à tous !

Source: Aujourd’hui

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.