Pourquoi la Chine et la Russie veulent être les meilleurs amis du monde?

Pourquoi la Chine et la Russie veulent être les meilleurs amis du monde?

Les relations entre la Chine et la Russie sont lésées par l’Occident et ce processus se poursuit, toujours. Dans une telle conjoncture, les Présidents russe et chinois, Vladimir Poutine et Xi Jinping ont bien compris qu’ils peuvent mettre de côté les méfiances, pour renforcer la coopération bipartite Moscou/Pékin.

Selon le quotidien Times, Vladimir Poutine a besoin, ces jours-ci, d’amis, et il a pu en trouver un, au moins, en Chine. Le Président Poutine s’est donné un peu de repos pour se détacher de la crise d’Ukraine en vue de se rendre à Shanghai et d’y participer à la conférence sur l’interaction et les mesures de confiance en Asie(CICA). 

Il a rencontré, mardi sn homologie chinois, Xi Jinping qui lui a réservé, selon les médias, un accueil très chaleureux.  «  Les relations plus étroites et rapprochées entre la Chine et la Russie sont un «  choix irréversible » et très important pour la réalisation de la prospérité des deux pays » a déclaré, lors de cette rencontre le Président chinois.  Ces mots sont plus qu’un respect diplomatique.

La Russie et la Chine ont entretenu, au cours de ces deux dernières décennies, des relations amicales, main en dépit de cela, ces relations ont été marquées par le maintien d’une sorte de méfiance due aux différents idéologiques, aux revendications territoriales, vestige de la guerre froide. Ces plaies anciennes sont en train de se cicatriser. Avant son départ pour la Chine, Poutine a qualifié la Chine de «  notre ami fiable » et a déclaré que les relations entre les deux pays sont arrivées au plus haut niveau de l’histoire de longue date des deux pays. Ces sentiments chaleureux sont une source de quiétude pour deux leaders qui se voient dans un isolement accru, selon Times. 

La Russie a arraché la Crimée à l’Ukraine, ce qui lui a valu les sanctions de l’Occident, et ce alors que la position offensive de la Chine au sujet des différends territoriaux l’a éloigné de nombreux de ses voisins, dont le Japon et les Philippines. Les révoltés anti-Chine  ont eu lieu la semaine dernière au Vietnam, ce qui fait fuir des milliers d’habitants chinois. Ces révoltés ont été provoquées par le litige des deux pays sur le puits de pétrole, découvert, récemment, en mer. Les différends dans ces mêmes cas ont porté atteinte aux relations de la Chine et de la Russie avec les Etats-Unis.  C’est pour cette raison que Moscou et Pékin ont besoin, l’un de l’autre, d’un soutien diplomatique, pour pouvoir se présenter sur la scène mondiale. A cela s’ajoute, les obligations économiques qui ont rapproché davantage les deux pays. L’économie n’est plus forte. La croissance économique du pas, durant l’année dernière, n’était qu’à l’ordre de 1.3%/ Et les experts du FMI prévoient une croissance économique plus affaiblie pour le pays pour 2014.  C’est cela qui explique le grand besoin que le Président Poutine a pour attirer de nouveaux investissements et trouver de nouveau clients pour ses exportations.  Et la Chine est capable d’assurer ce besoin. 

Le volume des échanges commerciaux entre les deux pays s’est accru, depuis 19980 et les entreprises chinoises voient dans la Russie comme une destination potentielle pour de nouveaux commerces. Du point de la Russie, la crise ukrainienne a rendu beaucoup plus nécessaire le renforcement des relations commerciales avec la Chine. Auparavant, Poutine avait dit qu’il voyait l’avenir de son pays dans l’Est et non pas dans l’Ouest. En 2012, il avait écrit que  «  le plus important facteur d’avoir un avenir prometteur pour tout le pays, c’est l’Asie ». les conséquences des actions de Poutine en Ukraine ont accéléré le rythme de la réorientation vers l’Orient. L’Union européenne est considérée comme le plus important partenaire commercial et la source d’investissements pour la Russie, et les relations de part et d’autre sont affectées, et de nouveaux investissements en provenance de la Chine seront beaucoup plus importants. 

En revanche, la Chine a, toujours, été à la recherche de nouvelles ressources de  premières matières comme le pétrole,  le bois, et de minerais. Et la Russie est exactement la même chose que la Chine rêve. Le rapprochement des relations entre la Russie et la Chine aura également des concepts géopolitiques importants pour l’Occident. Si Moscou parvient à attirer les ressources d’investissements, de commerce, ainsi que le soutien diplomatique de Pékin, les tentatives de Washington et de Bruxelles pour exercer des pressons sur la Russie en raison de la Crise d’Ukraine se heurteront à pas mal de difficultés. 

Source: Irib

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.