Pourquoi sous Ouattara les taux de participation aux élections sont toujours en-deçà de 14%?: Explication

Pourquoi sous Ouattara les taux de participation aux élections sont toujours en-deçà de 14%?: Explication

Les élections sous Alassane Ouattara passent et se ressemblent. Violence. Boycott. Faible taux de participation. Les causes ne sont pas à lire dans un canari. Et personne n’a besoin de jeter des cauris pour interpréter cette diminution de la participation des Ivoiriens aux échéances électorales depuis cinq ans. Cependant, même les questions les plus absurdes ou insignifiantes ont un sens sous le régime du rattrapage ethnique.

Alors, il n’est pas sans importance d’exposer que la modification du taux de participation dépend de la perception qu’une population a de la politique de son pays et des elections.

Du Système Plurielle au Régime Dictatorial

La Côte d’Ivoire est parti d’un système de libre expression où les électeurs avaient un choix plus large, entre les partis politiques encouragés à exposer leur programme politique sur toute l’étendue du territoire, au régime dictatorial du despote Ouattara. Cette dictature a eu une incidence sur le débat politique. Tué le caractère compétitif du contexte électoral. Et enlevé au bulletin de vote sa valeur politique et civique. Dans cet ensemble, les élections ont perdu de leur importance parce que, ce qui distingue les partis politiques ont disparu.

Pire, ce régime violent s’est cocufié à l’économie mondiale. Perdant du pouvoir et devenant moins utile pour les entreprises nationales et la population. Les répercussions en interne étant la pauvreté.

Absence de Socialisation Politique

L’information politique arrogante du RDR et du RHDP, qui communique sur des choses improbables, n’a pas contribué à la socialisation politique des Ivoiriens. Ces derniers ne se reconnaissant pas dans l’information politique qui leur ait apportée par les media à pensée unique. Puisque à chaque échéance électorale, les media de l’opposition sont censurés par les agents du despote. Ne restent en circulation que ceux qui sont clairement alignés sur les idées des partis au pouvoir. Accompagnés par les noircisseurs de papiers qui se clament indépendants mais qui en réalité sont le crachoir du pouvoir.

Analphabétisme Civique

Le faible taux de participation aux élections Ivoiriennes s’est aussi construit sur l’analphabétisme civique de Ouattara. Il n’a pas su convaincre les Ivoiriens que le vote est un devoir civique. Alors la population s’est déconnectée des enjeux électoralistes.

Changement de Contexte et de Mentalité

De façon générale, le faible taux de participation aux élections peut dépendre de l’évolution du contexte électoral et/ou du changement de la population électorale. Dans l’un ou dans l’autre cas, ou les deux à la fois, la modification du taux électoral s’échelonne sur une longue durée. Ce qui n’est pas le cas en ce qui concerne les élections sous Ouattara qui a tout bousculé en moins de cinq ans. Le changement du contexte et le changement des mentalités expliquent la chute catastrophique des taux de participation en Eburnie sous ce régime de mort.

Perte de Confiance

Alors, le taux de participation aux élections organisées par Ouattara qui oscille entre 5% et moins de 13%, ne devrait pas étonner. Elle résulte d’une perte de confiance et d’un système électoral qui va mal.

Feumba Samen

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE