Poutine devient vraiment menaçant envers les Etats-Unis

Les Russes ont une manière bien à eux d’avertir. Ils préviennent plusieurs fois, préviennent de plus en plus. Préviennent de façon appuyée. C’est là qu’il faut faire très attention.

On n’a sans doute pas encore atteint le point ultime, mais ça on le saura que quand quelqu’un aura déjà appuyé sur le bouton nucléaire.

Alors que les États-Unis continuent à développer et à améliorer leurs capacités d’armes nucléaires à un rythme alarmant, la classe dirigeante de l’Amérique refuse de tenir compte des avertissements du président Vladimir Poutine, prévenant que que la Russie répondra au besoin.

Dans sa plus récente tentative d’avertir ses homologues occidentaux à propos de l’imminence du danger d’une nouvelle course aux armements nucléaires, M. Poutine a déclaré les chefs de grandes entreprises étrangères et aux associations professionnelles que la Russie est au courant des plans des États-Unis pour l’hégémonie nucléaire. Il parlait au 20e Forum économique international de Saint-Pétersbourg.

« Nous savons d’année en année ce qui va arriver, et ils savent que nous savons », a t-il dit.

Poutine a fait valoir que la raison donnée auparavant par les États-Unis pour le maintien et le développement de son système d’armes nucléaires, c’était la soi-disant «menace iranienne». Mais cette menace a été considérablement réduite depuis que les Etats-Unis sont parvenus à un accord avec l’Iran, qui met tout le potentiel nucléaire iranien possible à l’arrêt.

Le président russe a également souligné le fait que, bien que le système de missiles États-Unis soit appelé un « système de défense anti-missile, » les systèmes sont tout aussi offensifs que défensifs :

“Ils disent que les systèmes de missiles font partie de leur capacité de défense, et ne sont pas offensifs, que ces systèmes ont pour but de les protéger contre les agressions. Ce n’est pas vrai … la défense antimissile balistique stratégique fait partie d’une capacité stratégique offensive, et a des fonctions en liaison avec un système de tir de missile agressif. “

Ce système de missile a été lancé dans toute l’Europe, et malgré les promesses américaines à la fin de la guerre froide que l’expansion de l’OTAN ne bougerait pas « plus que la largeur d’un pouce plus à l’Est, « le système de missiles a été mis en œuvre dans un grand nombre de pays voisins de la Russie, le plus récemment en Roumanie.

La Russie considère cela comme une attaque directe sur sa sécurité.

“Comment pouvons-nous savoir ce qui est à l’intérieur de ces lanceurs? Tout ce qu’on doit faire est de reprogrammer le système, qui est une tâche absolument discrète “, a déclaré Poutine.

Poutine a également expliqué les implications de la mise en œuvre de ce système de défense antimissile sans aucune réponse de la Russie. La capacité du système de défense antimissile pour rendre les capacités nucléaires de la Russie inutiles provoquerait un bouleversement dans ce que Poutine appelle l’«équilibre stratégique» du monde. Sans cet équilibre du pouvoir, les États-Unis seraient libres de poursuivre leurs politiques dans le monde entier sans aucune menace tangible de la Russie. Par conséquent, cet «équilibre stratégique», selon M. Poutine, est ce qui a gardé le monde à l’abri des guerres à grande échelle et des conflits militaires.

Poutine a mis en garde :

« Aujourd’hui, la Russie a atteint des réalisations importantes dans ce domaine. Nous avons modernisé nos systèmes de missiles et développé avec succès de nouvelles générations. Sans oublier les systèmes de défense antimissile. Nous devons assurer la sécurité non seulement pour nous-mêmes. Il est important de fournir l’équilibre stratégique dans le monde, ce qui garantit la paix sur la planète ».

Sous le couvert de la suite d’une politique sur les armes anti-nucléaires, l’administration Obama a annoncé des plans pour une dépense de 1000 milliards de dollars d’armes nucléaires, ce qui est ciblé sur la Russie.

Neutraliser le potentiel nucléaire de la Russie annulerait, selon Poutine, “la menace mutuelle qui a fourni à l’humanité la sécurité mondiale pendant des décennies.”

Il n’y a pas de gagnant dans une guerre nucléaire entre la Russie et les États-Unis.

Poutine met les points sur les i. Les Etats-Unis ne semblent pas comprendre la menace. Les provocations de Washington n’auront qu’un résultat, augmenter la détermination de la Russie à se protéger.

Source: whatsupic.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*