Présidentielle 2015: Adama Dahico «Pourquoi je ne suis pas candidat»
L'humoriste Adama Dahico. © Sophie Garcia

Présidentielle 2015: Adama Dahico «Pourquoi je ne suis pas candidat»

Le député d’Aboisso-commune, Alfred Jérémie N’gouan, a reçu à diner, le vendredi 9 janvier dernier à sa résidence, les responsables de communautés, des directeurs et chefs de service, des leaders religieux et coutumiers, ainsi que certains de ses amis. C’était à l’occasion de la présentation de vœux de Nouvel An. Invité spécial de cette rencontre, Adama Dahico, chef de humour ivoirien, mais surtout candidat malheureux à l’élection présidentielle 2010, a encore fait tordre de rire les 600 invités de Jérémie Ngouan.

«A la dernière élection présidentielle, j’ai été 11ème sur 14 candidats, ce qui veut dire que je n’étais pas dernier. Si on veut bien voir, constitutionnellement, je suis actuellement le 10ème vice-président de la République. Cette année, j’ai décidé de ne pas me présenter, parce que si je me représente, c’est comme si j’étais redoublant. Donc je ne veux pas me présenter encore», a confié Adama Dajhioco, président du Parti du Dromikan, dans un tonnerre d’applaudissements et d’éclats de rires.

A travers des images dont lui seul a le secret, il a expliqué que l’argent ne se ramasse plus, puisqu’il ne tombe pratiquement plus des poches. «Au temps du PDCI, quand tu ramassais un billet de mille francs après le passage d’un cadre du parti, il te disait : ’’Mon petit prend ça. Nous, on gère ce pays depuis quarante ans’’». Au temps des militaires, quand tu ramassais mille francs, le militaire faisait la monnaie pour te remettre la moitié. Puis on est arrivé au temps des Refondateurs ! Quand tu prenais mille francs à terre après un refondateur, il se retournait pour te dire : ’’c’est plutôt deux mille francs’’ ! Mais, aujourd’hui, pour que l’argent soit ramassé, il faut bien qu’il tombe. Or, actuellement, il ne tombe pas du tout», a ironisé le candidat malheureux à la présidentielle 2010. Avant de s’écrier : «Djoulatchè qui a fait BECEAO et FMI, où tu vas voir son argent pour le ramasser ? »

Pendant plus d’une heure et demie, le comédien a fait «pleurer» de rire le nombreux public. Tellement ses histoires drôles racontées étaient aussi croustillantes qu’hilarantes.
Auparavant, le député Jérémie N’gouan a reçu les vœux de ses invités parmi lesquels on comptait les ex-ministres Gilbert Bleu-Lainé et Jacques Andoh. A son tour, l’honorable leur a formulé les siens.

Source : Notre voie

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE