Présidentielle 2015: Banny aurait été lâché par ses parents de Yamoussoukro

Présidentielle 2015: Banny aurait été lâché par ses parents de Yamoussoukro

A quatre mois de l’élection présidentielle de 2015, les choses se compliquent pour Charles Konan Banny. Pensant pouvoir obtenir l’onction de ses parents de Yamoussoukro, celui qui veut chef de file des opposants à l’Appel de Daoukro, a rencontré le jeudi 21 mai dernier des têtes couronnées de la capitale politique et administrative. La rencontre a eu lieu à son domicile, sis à Morofê.

Lors des échanges avec ceux-ci, l’ex-président de la Commission, dialogue, réconciliation, vérité et réconciliation (Cdvr) a affirmé que sa candidature à l’élection présidentielle d’octobre prochain a été motivée par des cadres de Yamoussoukro qui l’auraient approché et demandé de se présenter. En conséquence, lui en tant de fils de la région, il demanderait le soutien de ses parents. Ce qui pourrait lui donner plus de poigne dans le processus d’appel au ralliement à sa cause. Mais la réponse des gardiens de la tradition ne se fera pas attendre.

Dans un communiqué signé du secrétaire général permanent, Kouassi Yao Maurice dont copie a été transmis à la presse, les têtes couronnées de Yamoussoukro ont émis un refus catégorique. «A cinq mois de l’élection présidentielle, la chefferie canton Akouè commence à être courtisée par des potentiels candidats. Notre fils Charles Konan Banny vient de nous rencontrer pour solliciter notre soutien. Dans son adresse, il nous a informés que certains cadres de Yamoussoukro seraient allés lui demander de se présenter à l’élection présidentielle. Nous, chefs de villages du canton Akouè disons que tous peuvent s’opposer à l’union sacrée des enfants d’Houphouët, sauf Yamoussoukro. Par conséquent, nous ne nous reconnaissons pas dans la démarche de ces cadres. Pour mémoire nous voudrions rappeler à l’opinion nationale et internationale que la chefferie du canton Akouè a été la première à déclarer son soutien indéfectible en la personne et au programme du président Alassane et qu’elle lui confiait un second mandat afin qu’il continue le si beau travail qu’il a entrepris il y a seulement trois ans. Comme notre père à tous le président Félix Houphouët Boigny, fidèle à ses engagements, la chefferie du canton Akouè reste aussi fidèle à ses engagements… Nous restons fidèles au président Alassane et à la grande famille Houphouëtiste qui depuis près de dix ans, œuvre pour le développement, la cohésion et la paix entre tous les Ivoiriens», tranche la chefferie traditionnelle de Yamoussoukro.

Désavoué par ses propres parents, Banny va-t-il jeter l’éponge ou va-t-il poursuivre cette aventure dont l’issue est déjà sue de tous ?

H.K

Source: Le Sursaut

About admin

One comment

  1. Bravo aux chefs Akoue de Mr Thiam

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.