Présidentielle 2015 en Côte d’Ivoire: Les désillusions de Pascal Affi N’Guessan

Présidentielle 2015 en Côte d’Ivoire: Les désillusions de Pascal Affi N’Guessan

Il croyait pouvoir remplacer un Baobab comme Laurent Gbagbo. Il pensait avoir atteint la stature du Woody de Mama. Il s’était découvert subitement un destin national au point de commencer déjà, sans être au pouvoir, à brimer ses camarades de lutte. Pascal Affi N’Guessan vient de retomber des échasses de ses illusions. Pour pouvoir accompagner Alassane Dramane Ouattara, président du Rassemblement des républicains, à la présidentielle 2015, Pascal Affi N’Guessan a accepté de casser son parti, le Front populaire ivoirien (FPI). Il a pactisé avec le pouvoir. Le régime qui a mis à sa disposition la justice aux ordres, comme une chicotte pour fouetter ses propres camarades et les réduire au silence.

Les Assoa Adou, Lida Kouassi, Hubert Oulaye, Sébastien Dano Djédjé, Koua  Justin, etc. croupissent dans les prisons de Ouattara afin de laisser Affi légitimer la mascarade électorale de du dictateur d’Abidjan. Peut-être, pensait-il que l’Elysée allait détourner en sa faveur les résultats du scrutin à la sauce Ouattara du 25 octobre 2015 ? Peut-être espérait-il que Ouattara aurait eu pitié de lui, en lui octroyant un score valorisant, même si ce dernier l’emportait au premier tour ? Mais le candidat du Rdr vient d’être déclaré élu avec 83, 66 %. Et lui Affi, n’a obtenu que 9, 29 % du suffrage exprimé.

En un mot, au plan national, Pascal Affi N’Guessan n’est même pas capable d’obtenir 10 % des voix. Il ne pèse rien ! Cette sanction est principalement celle du FPI qu’il a voulu humilier. Mais le voilà humilié lui-même, avec un score qui lui fait perdre ses illusions. Il déclarait qu’il allait être Président de la Côte d’Ivoire, qu’il y aurait un deuxième tour, là où Ouattara et son camp proclamaient déjà « Un coup K.O », c’est-à-dire pouvoir gagner au premier tour. Les désillusions de Pascal Affi N’Guessan doivent être énormes, à moins qu’au-delà de sa volonté affichée de briguer la présidentielle, il était dans un deal particulier avec Ouattara.

Suzanne  Gahé, pour Eburnienews.net

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*