Présidentielle 2015: Essy Amara compte sur son ami «Ami» Gbagbo

Présidentielle 2015: Essy Amara compte sur son ami «Ami» Gbagbo

L’élection présidentielle en Côte d’Ivoire est prévue en octobre prochain.

Monsieur Amara Essy pour l’heure « invisible » sur l’échiquier politique s’est déclaré candidat à cette prochaine joute électorale.

Dans un document reçu par koaci.com émanant de son proche, nous apprenons les réelles motivations de l’ancien président de l’Union Africaine à vouloir briguer le poste présidentielle, malgré l’appel de Daoukro prôné par son parti le PDCI-RDA.

Le proche de l’ex ministre des affaires étrangères révèle que Laurent Gbagbo appellera ses partisans à voter pour son candidat au moment opportun.

« Depuis le décès en 1993 de Félix Houphouët Boigny, la Côte d’Ivoire va très mal. Les hommes politiques et les héritiers du « vieux » ont décidé de détruire le pays à cause de leurs querelles politiciennes. L’égoïsme des politiciens a entrainé le pays dans trois crises majeures : le coup d’Etat de 1999, la barbarie de 2002 et la crise postélectorale de 2010. Cette dernière crise a complètement défiguré la Côte d’Ivoire en divisant les Ivoiriens. Mais les Ivoiriens ont cru que l’actuel Président de la république allait faire de la réconciliation le point focal de son mandat. Une fois au pouvoir, la haine a pris le pas sur le pardon et la concorde à tel point que la réconciliation est devenue impossible. Le Président Ouattara a préféré pratiquer une justice à deux vitesses et le rattrapage ethnique. Le régime actuel n’a jamais cherché à unir les Ivoiriens. Les seules actions menées ont consisté à achever les grands travaux de ses prédécesseurs », explique Guillaume Kanon président de Cercle Unir Essy Amara, avant d’argumenter.

 « L’homme est un diplomate discret et chevronné. Ce haut diplomate de carrière est connu de tous les Présidents Africains. Il a derrière lui, une grande expérience qu’il pourra mettre au service de son pays. Ancien ministre des Affaires étrangères de Félix Houphouët Boigny et de Konan Bédié de 1990 à 2000, membre du bureau politique du PDCI, Essy Amara connaît bien les arcanes de la politique ivoirienne. Il a sa virginité politique. Le ministre Essy Amara s’est tenu longtemps à l’écart de querelles inutiles de la classe politique ivoirienne. De ce fait, il apparaît politiquement vierge. Depuis 1993, son nom n’a jamais été cité dans aucun déboire du pays. Son absence de la scène politique, loin de constituer pour lui un handicap, lui a donné une virginité politique. Il est l’homme de la synthèse culturelle. Le ministre Essy Amara est l’homme de la réconciliation. Très bon musulman, il a marié une femme baoulé catholique, ce qui montre bien qu’il reste un homme tolérant à la recherche de la concorde. Avec ces qualités, l’homme pourra bien réconcilier les Ivoiriens contrairement à ceux qui opposent les Ivoiriens entre eux. Il est qu’il est l’ami de Laurent Gbagbo. Il est vrai que tous les leaders des partis politiques lui vouent un grand respect, mais il reste un ami de Laurent Gbagbo. Or, il est établi aujourd’hui que ce dernier reste le pivot de la politique ivoirienne même s’il est à la Haye. Le soutien que Laurent Gbagbo apportera le moment venu à Essy Amara fera la différence.Amara Essy, Kouadio Konan Bertin et Charles Konan Banny sont candidats à la prochaine présidentielle ivoirienne en dépit du soutien d’Henri Konan Bédié à Alassane Ouattara.

Donatien Kautcha, Abidjan

Source: Koaci.com

About admin

One comment

  1. Réconciliation et paix à quel prix? Vas-tu maintenir le statut quo et continuer à prendre des ordres des multinationales et politiciens Français? Quelle est ta position dans tout ce qui se passe? Dis au moins un mot comme le jeune KKB et son vieux CKB. Ceux-là au moins on sait un peu ce qui est dans leur tête. Pas grand’chose, surtout CKB qui était déja aux ordres des politiciens Français pour défier le Pres. LKG alors qu’il était un simple premier ministre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE