Présidentielle 2015: Evariste Meambly accusé d’inciter à la ségrégation ethnique à l’ouest

Présidentielle 2015: Evariste Meambly accusé d’inciter à la ségrégation ethnique à l’ouest

La guerre de leadership entre le peuple Wê et Dan reprend son droit à l’ouest du pays à quelques mois des élections présidentielles.

Le ministre Albert Mabri Toikeusse (Dan) et le président du conseil régional du Guémon, Evariste Meambly se livrent à une bataille politique depuis des mois pour le contrôle de cette localité du pays.

Absent lors d’une cérémonie d’hommage au chef de l’Etat organisée à Duékoué en mai dernier, le député du PDCI-RDA, est accusé par le peuple Dan (Yacouba), de vouloir inciter par ses déclarations à une ségrégation ethnique dans la région.

Dans une lettre ouverte au président de la République, dont copie est parvenue à KOACI ce mardi, les parents de Mabri Toikeusse relèvent les preuves de leur accusation contre l’opérateur économique.

Ils rappellent que ce dernier aurait indiqué dans un media local ceci : « Le peuple Wê dont –il préside et qui regroupe les régions du Guémon et du Cavally ne voulait plu confier son destin socio-économique à un fils Dan fût-il Mabri Toikeusse, ministre d’Etat présent au gouvernement depuis 15 ans. A l’en croire, depuis l’indépendance jusqu’à ce jour, les 3/4 du développement du District des montagnes ont été orienté à Man, chez les Dan, alors que son peuple (Ndrl Wê) qui constitue les 2/3 de la population de l’ouest montagneux, n’en a pas profité aussi bien au plan sociopolitique qu’économique. »

Une déclaration qui selon des cadres Dan, serait une menace à la cohésion sociale et pourrait susciter une ségrégation ethnique entre les peuples frères.

« Celle-ci nous interpelle au plus haut point, en ce sens que nous pensons qu’elle menace gravement la cohésion sociale, puisque : le sous-entendu de celle-ci tend à rassembler les agrégats d’un affrontement guerrier inter-ethnique (WE contre DAN) au cas où les exigences de Monsieur Meambly Evariste ne seraient pas satisfaites ; Par ces propos, inviterait, implicitement votre Excellence à ne plus nommer un fils DAN aux hautes fonctions de l’Etat, parce que dans un tel cas, ce DAN aurait à exercer inévitablement son autorité sur les WE et à présider aux destinées du Guémon dans l’exercice de ses fonctions » , indique ces derniers dans leur document , avant d’inviter le numéro un du pays à prendre des mesures suivantes à l’encontre de l’accusé (ndlr Evariste Meambly).

«Condamner avec vous, les déclarations tendancieuses de Monsieur Meambly Evariste qui tendent à remettre en cause tous les efforts de cohésion entrepris par votre Excellence et exiger de lui de ne plus y revenir officiellement ou en privé ; Inviter votre Excellence a plus de minutie dans le choix de ses collaborateurs politiques et administratifs, maintenant et plus tard, afin de ne pas saper vos efforts de reconstruction du pays avec des assoiffés de pouvoir, prêts à tout Machiavélisme pour arriver à leurs fins ».

Donatien Kautcha, Abidjan

Source: Koaci.com

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.