Présidentielle 2015: La Coalition de l’opposition veut s’installer à Place de République

Présidentielle 2015: La Coalition de l’opposition veut s’installer à Place de République

La Coalition Nationale pour le Changement (CNC) a démarré ses activités le week-end dernier à Bingerville.

Mamadou Koulibaly qui conduisait la délégation a dénoncé une fois de plus la composition de la Commission Electorale Indépendante (CEI), et a annoncé que l’opposition occupera dans les semaines à venir la place de République du Plateau, jusqu’à obtenir les meilleures conditions pour l’organisation des élections.

«Si on veut éviter les morts d’hommes, il faut refuser cette commission électorale. A la CNC, nous disons qu’il faut que les partis politiques, les représentants des ministères, ceux du candidat-président du Rdr et du président de l’Assemblée nationale sortent de la commission électorale et que seule la société civile y siège», a déclaré l’ex chef du parlement, avant de s’attaquer à l’ex Sagem devenu Safran Morpho qui est le partenaire technique de la CEI.

Safran Morpho est une société qui mélange les élections partout en Afrique. C’est leur travail. Chez nous, en 2010, ils ont tout mélangé. En République démocratique du Congo, en Centrafrique, partout… Par ailleurs, leur offre était la plus chère et la moins bonne techniquement, mais ce sont eux que le gouvernement a choisi. Est-ce que vous allez accepter cela ?»

L’ex cadre du FPI a également annoncé des actions d’envergures pour des élections crédibles en Côte d’Ivoire.

« «La CNC a envoyé un exemplaire de la charte à M. Ouattara et à M. Ban Ki-moon. Nous voulons négocier les conditions d’élections propres, crédibles et sécurisées. On n’ira pas à Marcoussis. On n’ira pas Pretoria. On n’ira pas à Ouagadougou. On va s’installer place de la République et on y restera jusqu’à ce que, Ouattara s’assoit et négocie avec nous. Passez le message à vos proches, à vos amis, à vos voisins, à vos collègues. Ceux qui ne seront pas avec nous au Plateau seront d’accord avec la commission électorale actuelle, avec Safran Morpho, avec les Frci dans les lieux de vote. Si vous restez chez vous, ne venez pas après pleurer que Ouattara a triché. La fraude, c’est maintenant qu’il faut la combattre», a conclu le président de Lider.

Donatien Kautcha, Abidjan

Source: Koaci.com

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE