Présidentielle 2020/ PDCI-RDR : Un clash se profile à l’horizon

Présidentielle 2020/ PDCI-RDR : Un clash se profile à l’horizon

Le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la paix (RHDP) traverse une zone de turbulence à quelques années des présidentielles de 2020. La raison, le Pdci et Rdr réclament tous deux le fauteuil présidentiel, malgré l’existence d’un accord qui semble ne plus être du gout d’un des alliés.

C’est la veillée d’armes au Qg du Rassemblement des républicains (Rdr) ainsi que chez son allié le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci). Alors que le parti au pouvoir s’est lancé dans une vaste consultation (Pré-congrès) pour remobiliser ses troupes et taire les querelles nées des frustrations, au Pdci-Rda, le sphinx de Daoukro procède à des réglages au sein du vieux parti. Objectif, redynamiser les structures du parti pour la bataille de 2020. « Vous avez posé des préoccupations liées à certaines déclarations des cadres de l’un de nos alliés du Rhdp. Je crois qu’il faut relativiser ces déclarations. Notre allié, le Rdr, est en pré-congrès, c’est-à-dire en marche pour un congrès. Et c’est le moment où évidemment beaucoup de déclarations se font. Elles ne sont que des étapes de passage. Il faut donc attendre les résolutions du congrès pour voir exactement la pensée générale, celle de tous. Et ne pas réagir à chaque déclaration d’un militant qui se présente. Voilà le conseil que je vous donne. Le Secrétariat Exécutif doit assurer la promotion et le succès de la candidature d’un militant actif du PDCI-RDA à la présidentielle de 2020 » a affirmé Bédié lors de sa rencontre avec le groupe parlementaire PDCI-RDA et le Secrétariat Exécutif dudit parti, le jeudi 27 avril 2017.

Une sortie appréciée par les militants du Pdci mais qui pourrait ne pas être du goût du chef de l’Etat Alassane Ouattara. En effet, au lendemain de la déclaration de Bédié, Amadou Gon Coulibaly a été dépêché auprès de son « ainé ». «Comme vous le constatez, je viens de rendre visite au Président Henri Konan Bédié, Président de la conférence des présidents du RHDP, Président du PDCI-RDA. Une visite de courtoisie qui m’a donné l’opportunité de le saluer et d’échanger avec lui. Vous permettrez de réserver nos échanges pour le compte rendu que je ferai au chef de l’Etat», a déclaré Amadou Coulibaly, au terme de la rencontre. Si on n’en sait pas assez sur le contenu des échanges, des sources concordantes laissent entendre que Gon aurait signifié au président du Pdci que le chef d’Etat tient à ce que la question relative à l’alternance ne se règle pas sur la place publique mais que cela sera tranché au moment venu entre les deux alliés malgré le mécontentement des cadres du Rhdp.

Le jeu trouble du Rdr

Le Rassemblement des républicains (Rdr) « aura son candidat » à la présidentielle de 2020, a réagi son porte-parole Joël N’Guessan, estimant que le parti ne va pas se « saborder pour quelques intérêts que ce soit », après que son allié, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), a annoncé, le jeudi 27 avril dernier, sa volonté de présenter un candidat. « Nous n’allons pas nous saborder pour quelques intérêts que ce soit, notre parti aura son candidat », a affirmé M. N’Guessan. « De la même manière dont le PDCI s’organise pour avoir son candidat en 2020, au niveau du RDR, nous allons aussi nous organiser pour avoir un candidat », a insisté le porte-parole. Dans le même temps, le premier ministre, dans la posture du futur président de Côte d’Ivoire, s’est longuement exprimé à la télévision relativement à la vie de la nation. Des manœuvres qui font dire à de nombreux observateurs que le Rdr prépare déjà le terrain pour la victoire d’un de ses cadres.

Dimitry Chrysostome

Source: La Synthèse

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*