Prétendues mésententes au sein de la direction du FPI: La mise au point de Miaka Ouretto

Prétendues mésententes au sein de la direction du FPI: La mise au point de Miaka Ouretto

Depuis quelques jours, des journaux en mal d’informations s’efforcent de faire croire à l’opinion, qu’il existerait de graves mésententes au sein de la haute direction du FPI.Pour étayer leur assertion, ces journaux vont jusqu’à affirmer que des militants du Front Populaire Ivoirien mécontents de la façon dont le Président Affi N’Guessan dirige le parti, réclameraient à sa place le camarade Miaka Ouretto, 3ème vice-président, qui a assuré l’intérim de la Présidence du parti, au lendemain du 11 avril 2011.

Pour le camarade Miaka, il ne s’agit ni plus ni moins que d’une vaine manoeuvre de division orchestrée par nos adversaires pour détourner l’opinion sur leur incapacité à sortir le pays de la grave crise politique, économique et sociale dans laquelle ils l’ont plongée depuis le coup d’etat du 11 avril 2011. La manoeuvre est connue de tous et ne peut que susciter mépris et dégoût pour ses auteurs.

Cependant, sans pour autant vouloir accorder la moindre importance à ces allégations, le camarade Miaka Ouretto tient à dire à l’endroit de ceux qui rêvent encore de voir ce qu’ils n’ont pas réussi à s’offrir au plus fort de la crise, qu’ils attendront encore longtemps. Car il n’existe, et ne saurait exister une quelconque brouille au sein de la haute direction du parti ; encore moins entre le camarade miaka et le Président Affi, avec qui il partage une parfaite identité de vue sur toutes les grandes questions en débat au sein du parti et dans l’opinion. L’entente entre les deux hommes est telle que du point de vue de la collaboration, ils constituent le plus ancien tandem au sein de la direction actuelle du parti.

En effet, le camarade Miaka sera son directeur de cabinet, successivement lorsque celui-ci sera ministre de l’industrie sous le général Robert Guéi, puis Premier Ministre après la victoire d’octobre 2000. Lorsqu’au terme du congrès de 2001, il est élu à la tête du parti, c’est sans surprise qu’il le désigne au poste de secrétaire général, Porte-parole du parti. C’est dire donc qu’ils sont liés par une complicité à l’épreuve du temps. aussi, face aux insinuations ridicules, viles et indignes, le camarade Miaka en appelle-til à la vigilance des militants.

A un moment difficile de l’existence du parti, alors qu’il n’y était pas particulièrement préparé, le camarade miaka a répondu à l’appel du devoir. et  C’est fort du soutien de l’ensemble de la direction du parti, ainsi que de tous les militants, qu’il a su tenir les reines du parti pour mener la dure bataille de la résistance active.

Aujourd’hui, au moment où notre parti est engagé irréversiblement dans une nouvelle phase de reconstruction et de reconquête du pouvoir, le camarade
Miaka demande à tous les militants de rester mobilisés comme un seul homme derrière le président du parti, le camarade Pascal Affi N’Guessan, qui comme hier en 2000, saura nous conduire à la victoire prochaine.

Prêts pour la victoire ! 

Source: Notre Voie

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.