Prix Nobel pour le Conseil Constitutionnel ivoirien (Par Ahoua Don Mello)

Prix Nobel pour le Conseil Constitutionnel ivoirien (Par Ahoua Don Mello)

J’ai lu et relu la décision du Conseil Constitutionnel rendant éligible le Candidat Ouattara Alassane dit ADO.

Cette décision mérite au moins un prix Nobel, une communication à l’académie des sciences et un Brevet d’Invention pour les honorables membres du Conseil Constitutionnel pour une contribution majeure à l’avancement de la science en inventant une nouvelle branche : la science juridico-mathématique.

Selon le Conseil Constitutionnel, l’éligibilité de M. Ouattara repose sur une théorie formulée par le Conseil Constitutionnel: Rééligibilité par dérivation de son éligibilité de 2010. Cette théorie exempte M. Ouattara du respect des conditions d’éligibilité prescrites par l’article 35 de la Constitution.

SCIENCE JURIDICO MATHÉMATIQUE DE KONE MAMDOU Prix Nobel pour le Conseil Constitutionnel ivoirien (Par Ahoua Don Mello)

La nouvelle science juridico-mathématique qui vaut à Koné Mamadou le prix Nobel

Pour notre noble institution, il ne s’agit pas en 2015 d’une élection mais d’une réélection par conséquent les conditions d’élection diffèrent des conditions de réélection et cette dernière est la dérivée de la première.

En sciences Mathématiques, une fonction n’est dérivable en un point que si sa variable est définie et continue en ce point. Or la variable essentielle de l’éligibilité de M. Ouattara en 2010 est l’accord de Pretoria qui, selon les termes de cet accord validé par l’UA et l’ONU, est défini et continu sur l’intervalle fermé et borné 2005-2010 donc dérivable sur ce domaine de définition. En dehors de cet intervalle l’accord de Pretoria n’est pas défini donc non dérivable, par conséquent l’éligibilité de M. Ouattara est non dérivable au point 2015. Il est donc non rééligible en 2015.

Pour rendre M. Ouattara rééligible il faut donc une nouvelle science sortie du génie inventif des membres du Conseil Constitutionnel : la science juridico-mathématique dont le principe fondamental est le suivant: Une fonction non définie en un point est dérivable en ce point si et seulement si M. Ouattara le veut; M. Ouattara étant un paramètre exceptionnel.

Génial Conseil Constitutionnel de Côte d’Ivoire ! Il mérite bien un prix Nobel exceptionnel, un brevet d’invention exceptionnel et une communication à l’académie des sciences qui dérive de la nouvelle science.

Ahoua Don Mello

About admin

One comment

  1. Il faut expliquer l’inéligibilité de sir Dramane Wattra de façon simple,terre à terre aux partisans loubards qui n’ont jamais rien compris mais qui sont prêts à troubler la Côte d’Ivoire par leur banditisme de violents nés!Le cas ici est très clair:Mr.Dramane n’a jamais été éligible.Mais l’accord de Pretoria lui a fait une faveur exceptionnelle. Quand ses avocats du conseil constitutionnel disent que Mr.Dramane est candidat par dérivation,ils avouent et sont totalement d’accord avec les Ivoiriens que c’est par une autre forme anormale et différente du cadre légal que sir Adokaflai a été déclaré candidat en 2010.Cette forme anormale étant passée (la rébellion a été candidate) si sir Wattra est encore candidat,c’est que le cadre de l’accord de Pretoria (permettre la candidature par faveur) existe encore.Par conséquent,cela veut dire que la rébellion n’a jamais cessé d’être rébellion,elle veut se faire entendre par le moyen de défier encore la légalité avec ses armes.C’est pourquoi,la rébellion ne peut et ne veut jamais désarmer!Or toute rébellion vit par sa capacité de refuser ce qui est droit ou admis par la majorité.Partant, sir Dramane est en violation de la constitution et défie les Ivoiriens (86%) qui ont voté cette Loi fondamentale. En conclusion,Dramane veut gâter tout le pays qu’il a déjà trop fait souffrir avec sa rébellion encore active.Mais, Ivoiriens,levez-vous et prenez votre destin en main.J’ai dit pour moi,je vais en Guinée me cacher!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.