Procès du président Gbagbo: Le général Edouard Kassaraté accuse le bureau du procureur de faire du faux!

Procès du président Gbagbo: Le général Edouard Kassaraté accuse le bureau du procureur de faire du faux!

Après avoir été repoussée de 2 jours, la déposition du général Edouard Kassaraté, témoin à charge contre le président Laurent Gbagbo, a finalement commencé depuis l’après-midi de mercredi 8 mars 2017.

Chose surprenant, le général Edouard Kassaraté a accusé le bureau du procureur d’avoir fait du faux en présentant des pièces à conviction qui portement faussement sa signature. En effet, voulant absolument confondre le témoin P 11, le substitut du procureur a insisté pour lui présenter un document afin qu’il en certifie l’authencité.

«Nous avons un document que le commandant supérieur a adressé à son aide de camp», a indiqué le substitut du procureur.

La réponse du général Kassaraté a été absolument surprenante. Il a d’abord dit ne pas reconnaître le document que lui présente le substitute du procureur. Puis il a affirmé que ce document est un faux.

« Je ne m’en souviens pas. Tout porte à croire que c’est un faux. Pour la simple raison que le commandant supérieur ne peut pas adresser une lettre à son aide de camp qui est avec moi au quotidien », a répondu l’ancien commandant supérieur de la gendarmerie sous Laurent Gbagbo. Et d’ajouter: « Cette signature ne semble pas être la mienne ». Puis de poursuivre. « Non parce que ce n’est pas ma signature, mais je reconnais que le texte est conforme à notre méthodologie».

Le général Kassaraté a refuse de reconnaître que la signature au-bas de tous les documents qui lui avait été présenté par le substitut du procureur. Ce qui revient à dire que pour le general Kassaraté les documents utilizes pour vouloir incriminer le president Gbagbo ont tous été falsisfiés.

Rappelons que c’est la deuxième fois qu’un témoin à charge de grande importance accuse le bureau du procureur de falsifier des documents dans le but d’inculper le president Gbagbo. En effet, lors de son audition, le témoin Brédou M’Bia a également révélé que certains documents que l’accusation présentait comme authentiques étaient en réalité des documents falsifiés.

Procès Gbagbo et Blé Goudé du 10 Mars 2017 (1ère Partie)

Procès Gbagbo et Blé Goudé du 10 Mars 2017 (2ème Partie)

Procès Gbagbo et Blé Goudé du 10 Mars 2017 (3ème Partie)

Procès Gbagbo et Blé Goudé du 10 Mars 2017 (4ème Partie)

Procès Gbagbo et Blé Goudé du 10 Mars 2017 (5ème Partie)

Procès Gbagbo et Blé Goudé du 10 Mars 2017 (6ème Partie)

Eburnienews.net

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE