Procès Gbagbo : La Cpi enquête après la divulgation des noms de témoins protégés

Procès Gbagbo : La Cpi enquête après la divulgation des noms de témoins protégés

La Cour pénale internationale (Cpi) de La Haye va enquêter sur la divulgation par erreur des noms d’au moins quatre témoins protégés au procès de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo. L’incident est intervenu vendredi 5 février lors d’une session à huis clos du procès Gbagbo pour crimes contre l’humanité qui a été diffusée par erreur sur la chaîne publique de la Cpi, et retransmise sur des réseaux sociaux comme YouTube.

Le procureur Eric MacDonald requiert le huis clos, estimant notamment que des blogueurs présents dans la galerie du public ou sur internet “postent des commentaires en direct” concernant le procès sur Twitter. Ces blogueurs “tentent de déterminer l’identité des témoins 9, 10 et 11”, ajoute-t-il, selon une traduction en français de ses déclarations, alors que les micros sont restés ouverts. Le procureur se met ensuite à prononcer leurs noms qu’on peut entendre clairement sur la chaîne publique du tribunal. Une quatrième identité a ensuite été dévoilée, selon des médias.

Cet incident va faire “l’objet d’une enquête”, a déclaré samedi à l’Afp une responsable du tribunal, Sonia Robla, alors que la Cpi surveille les réseaux sociaux pour des raisons de sécurité liées à l’identité des témoins. La protection des témoins aux procès devant la justice internationale est cruciale. De nombreux témoins redoutent des représailles et la Cpi tente de cacher leur identité, certains changeant de pays à plusieurs reprises pour démarrer une nouvelle vie.

Mercredi, le premier témoin de l’accusation, identifié sous le matricule P547, a accidentellement donné son nom alors qu’il racontait comment les forces loyales à M. Gbagbo avaient ouvert le feu sur des manifestants non armés. Le juge a alors immédiatement mis fin à l’audition et ordonné aux journalistes qui couvrent le procès de ne pas citer l’identité de ce témoin.

Source : La Provenance

About Tjefin

One comment

  1. Ceci n’est pas une erreur. Cela s’appelle une confusion,une panique,une véritable débandade dans le camp des adversaires du bien et de la justice. Dieu l’a déjà fait dans plusieurs combats épiques de la Bible: Israël contre les Hamalecites,guerre de Guibea,contre les fils de Moab,les fils d’Ammon,contre les Maonites,contre Aï,contre les Philistins et Babyloniens et autres peuples dont ceux de Jéricho.Dans ces combats,ce sont les ennemis qui se retournent contre eux et se battent,se tuent.C’est la même chose!Un autre exemple c’est à la tour de Babel: incompréhension totale et confusion incroyable car on ne défie pas Dieu et sa Vérité!Je n’ai pas d’exemple dans le coran,pareil!Je cherche!La crise électorale commence maintenant!Le pays découvre ses vrais ennemis+la france.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.