Professeur Samba Diakité aux cadres du RDR: «L’accord avec les mutins a bien ouvert la boîte de pandore, il va falloir maintenant courir pour rattraper l’Espérance»

Professeur Samba Diakité aux cadres du RDR: «L’accord avec les mutins a bien ouvert la boîte de pandore, il va falloir maintenant courir pour rattraper l’Espérance»

Dans mon appel au FAMA, j’avais prévenu le prince : « Ôh Fama! Ne laisse pas mourir l’Espoir. Quand meurt l’Espoir, meurt le peuple et quand le peuple est prêt à mourir, il ne se contrôle plus. »Avais-je été entendu? Je pense que non.

Les évènements actuels prouvent que nos critiques n’ont jamais été prises en considération. Notre rôle en tant qu’intellectuels est celui d’éclairer le prince, d’éveiller la conscience des dirigeants et d’être la voix du silence. Ce qui convient de comprendre, c’est que les cadres du RHDP, dans leur lutte farouche pour obtenir des postes budgétivores, ont oublié le Président OUATTARA ou l’ont volontairement conduit vers l’abîme.

Ouattara a été livré à lui-même; ses conseillers, son alentour, son service de communication n’ont pas fait le travail pour lequel ils sont payés. On pourrait même affirmer qu’ils sont nuls. Comment comprendre qu’une mutinerie dont tout le monde savait qu’elle aurait lieu n’a pu être évitée? Les bouchers à BOUAKÉ, les marchands, les commerçants, tous avaient prévenu les ménagères de ce qu’il y aurait une mutinerie le vendredi 6 janvier.Tous le savaient sauf les services de renseignement et les services de communication du Président Ouattara. Pourquoi avoir attendu que les balles crépitent, que tout le monde sache les revendications des militaires avant de trouver une solution à leurs problèmes? Qui avait intérêt à affaiblir le Président? Quels rôles jouent réellement les cadres du RHDP et notamment les structures dudit mouvement?

La grève des fonctionnaires vient corroborer nos constats. En effet, les structures du RHDP n’ont jamais réagi positivement dans la recherche de solutions aux problèmes des fonctionnaires. L’École ivoirienne est malade, le système LMD est mal appliqué, les maîtrises sont délivrées aux étudiants de Master 1 et les DEA à ceux du Master 2, les Heures Complémentaires sont devenues des chantages et des moyens de surfacturations et tout le monde le sait, mais personne ne parle. Quel a été le rôle du RER, le Rassemblement des Enseignants Républicains? Son seul programme consistait à soutenir les Accords de Daoukro et à faire la propagande de la 3è République au lieu de l’expliquer à la population. Quel a été notre rôle dans la recherche de solutions avec les partenaires de l’école, les syndicats, les enseignants, le ministère? Rien du tout.

À quoi sert réellement l’École du Parti? Elle n’a servi à rien, sauf qu’à chercher des postes pour les cadres et à manquer d’innovation, d’esprit critique et de prévention des déséquilibres sociaux .Le rôle de l’École du Parti est de surveiller le programme du gouvernement, notamment celui du chef de l’État, de le re-dresser, de voir s’il est convenablement appliqué et de prévenir contre des soulèvements du peuple tout en proposant des solutions idoines. Ni l’école du Parti, ni le RER n’ont jamais posé réellement le problème de l’école et n’ont jamais entrepris des démarches nécessaires auprès de la tutelle et des syndicats pour éteindre le feu quand les négociations avaient échoué, quand le langage était devenu une déréliction.

À la vérité, Ouattara a été victime du choix de ses collaborateurs, un président ne peut pas, à lui tout seul, tout faire. Il voulait récompenser les faiseurs de roi, ils ont fini par le déposséder de tous ses pouvoirs et de viser maintenant son royaume. Cadres du RHDP, structures du RDR, vous avez trahi OUATTARA, vous l’avez affaibli, vous l’avez abandonné sur le chemin de votre lutte farouche du gain et des postes. Vous n’avez pas joué votre rôle; vous avez été hypocrites, vous avez refusé de lui dire la vérité .Nous, nous avons parlé, nous avons critiqué ses choix pas parce que nous n’aimons pas Ouattara, mais parce que nous ne voudrions pas qu’il échoue; il était pour nous un Espoir.

Nous avons toujours la conviction qu’un intellectuel qui refuse de parler et de dénoncer les tares de la gouvernance de son pays est un intellectuel dangereux, un ennemi de son peuple. Vous, vous avez refusé de parler parce que vous visez des postes. Vous vous êtes servis de Ouattara pour le desservir.

Vous êtes la plaie de l’émergence, la plaie de cette Côte d’Ivoire balafrée Vous êtes responsables de ce qui nous arrive. VOUS AVEZ SEMÉ DES GRAINS POURRIS. ATTENDEZ-VOUS DONC MAINTENANT, À RÉCOLTER LES FRUITS MORTS.

L’Accord avec les mutins a bien ouvert la boîte de PANDORE , il va falloir maintenant courir pour rattraper l’Espérance.

Prof SAMBA DIAKITÉ

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE