Promesse de campagne du président Ouattara : l’échec du projet des logements sociaux est imminent si rien n’est fait

Promesse de campagne du président Ouattara : l’échec du projet des logements sociaux est imminent si rien n’est fait

Le projet de construction de 60.000 logements sociaux du Président Alassane Ouattara est la colonne vertébrale de son programme social. Lors de la dernière campagne, il avait en effet promis construire 60.000 logements en 5 ans pour les économiquement faibles. Mais nous constatons malheureusement que ce programme connait déjà des ratés en trois points essentiels.

Premièrement, l’attribution des contrats aux compagnies écrans (compagnies détenues par certains membres du gouvernement) s’est faite dans la précipitation. Presque toutes ces compagnies ont été crées dans la foulée de l’année 2011sans expertise aucune et sans réputation en la matière. Elles ont été choisies dans la foulée, on ne sait sur quels critères rigoureux?

Deuxièmement, le ministère a mis la charrue avant les bœufs, dans la mesure où les critères d’admissibilités n’étaient pas clairs tout comme les critères de payement. Les compagnies choisies s’adonnent à cœur joie à l’escroquerie voire des changements de politiques engendrant des frais supplémentaires pour les souscripteurs.

Troisièmement, les compagnies en question ne présentent pas de véritables échantillons des différents modèles afin que les clients puissent savoir vraiment les maisons qu’ils auront à la remise. Pour piéger les clients, ces pseudo compagnies écrans inventent des nouvelles politiques et règlements pour berner les pauvres clients comme quoi, si le client refuse la maison qu’on lui remettra sous prétexte que la maison ne correspondrait pas à la valeur d’une maison de 5 millions ou de15 millions, alors automatiquement, le client est pénalisé de l’ordre de 20% du dépôt initial. C’est donc fait sciemment pour ne pas présenter de vrais échantillons des modèles construits. Ces compagnies se contentent de faire des représentations en dessins 3D qui n’ont rien avoir avec les maisons en voie de construction pour berner les pauvres clients.

Le ministre en est-il informé ? Les promoteurs immobiliers vont livrer des maisons “pacotilles” d’une valeur de 5 millions à 15 millions. Le programme a déjà pris un retard considérable et risque de ne pas se terminer avant la fin du prochain mandat d’Alassane Ouattara.

Après la phase de séduction avec les pré-souscriptions qui n’ont même pas atteint 60.000 (premier signal!), on a eu droit à une (très) longue série de poses de premières pierres, puis à une aussi longue série de promesses de livraisons “chaque quatre mois”, avant de remettre le cap sur une nouvelle télénova en direction cette fois de la diaspora… Pourtant, ce n’était pas sorcier. il s’agissait de construire et de livrer des maisons économiques en quelques mois. A quelques mois des élections, le ministre devra s’en tenir à l’essentiel: construire rapidement des maisons dignes de ce nom et livrer dans les délais annoncés au départ. Pour se faire, il faudra identifier avec une rigueur magistrale toutes les compagnies qui n’ont pas d’expertise et éliminer celles qui ne font pas le poids.

Adam Sanogo
Washington, DC.
USA

Source: Ivoire-Presse

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.