Quand CNN filme une vente aux enchères d’êtres humains en Libye: «Douze Nigérians ont été vendus sous nos yeux» (Vidéo)

“Ils les surnommaient ‘la marchandise'”, rapporte Nima Elbagir, journaliste à CNN. La chaîne américaine a publié, mardi 14 novembre, des images montrant des ventes aux enchères d’êtres humains dans une maison près de Tripoli, en Libye. “400 dinars”, propose une personne. “500”, continue une autre. Les enchères montent jusqu’à 1 200 dinars libyens, d’après CNN (en anglais), soit plus de 700 euros pour deux migrants. “Ça s’est terminé très rapidement. Au total, 12 Nigérians ont été vendus sous nos yeux”, raconte Nima Elbagir.

Je ne sais pas quoi dire. C’est probablement l’une des choses les plus incroyables que j’aie jamais vues.

Nima Elbagir

sur CNN

“CNN a entendu parler de telles ventes aux enchères dans neuf endroits en Libye, mais on peut croire qu’il y en a bien plus”, écrit la journaliste. Après avoir assisté à ce “marché aux esclaves”, elle a décidé de rencontrer des migrants dans un camp de détention de la capitale libyenne, Tripoli. “J’ai été vendu sur mon chemin pour venir ici. La personne qui est venue m’acheter leur a donné l’argent et m’a ramené chez elle”, lui relate un migrant sur place.

Du côté des autorités, on attend des preuves. “Nous entendons des rumeurs, mais rien ne se déroule devant nous”, regrette Anes Alazabi, responsable du camp. CNN a donc décidé de confier les vidéos prises lors de son reportage aux autorités du pays. “Elles ont promis d’ouvrir une enquête”, écrit la chaîne sur son site.

Une situation “inhumaine”

Face à cette situation, le haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al-Hussein, a vivement dénoncé, mardi 14 novembre, la détérioration des conditions de détention des migrants en Libye, jugeant “inhumaine” la coopération de l’Union européenne avec ce pays. “La Libye est une sorte de camp de concentration à ciel ouvert pour les migrants”, a également dénoncé, mercredi 15 novembre à franceinfo, François Gemenne, chercheur en science politique à l’université de Liège (CEDEM) et à Sciences Po Paris, spécialiste des flux migratoires.

Source: francetvinfo.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE