Quand les “bras-mogos” de Ouattara se plaingent de leur conditions de vie: Ecoutez-les

« 2014 sera une année où nos compatriotes auront le sourire après tant d’années de souffrances » Dramane Ouattara, à Bouaké (Sakassou) ce 26 novembre 2013.

Message sur le mur by Démocrates Tribals Régionaux.

 

————————————————————————

Moustapha Touré: “Je suis un caporal qui a combattu, aujourd’hui je ne suis pas pris en charge. Il n’y a rien qui est fait pour nous ici. Mais il y a des personnes aujourd’hui qui ont accepté de faire cette guerre là, aujourd’hui qui ont perdu la main, le pied, l’œil. Ces gens-là qu’est-ce qui les ‘reviennent’ !”

Koné Souleymane: “À l’époque on nous ‘est’ proposés une villa, 5 millions chacun, et on est intégré directement dans l’armée. Aujourd’hui on a rien […] Ils ne savent même pas comment on vit. Nos médicaments, personne ne paye. Toi tu as perdu tout ton temps dans la guerre, aujourd’hui c’est toi tu es assis, tu demandes 50 fcfa, 100 fcfa pour boire café noir, c’est une honte pour moi. C’est une honte pour nous, c’est une honte pour le gouvernement”

Message sur le mur by Démocrates Tribals Régionaux.

—————————————————————————-

« Il y a un moment, les gens disaient ici que c’est les étudiants qui pirataient nos CD. Quand moi j’ai fait sortir mon “Ediago”, tu sais combien de millions j’ai eu ? Aujourd’hui je n’ai rien ! On dit c’est les “niversitaires”

Message sur le mur by Démocrates Tribals Régionaux.

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE