Quand les médias américains qualifient François Hollande de traître qui soutient la Russie

Quand les médias américains qualifient François Hollande de traître qui soutient la Russie

Le président français François Hollande, qui ne considère pas la Russie comme un danger imminent pour l’Occident, devient le bouc émissaire des médias américains.

Comment a-t-il osé déclarer que la Russie ne menaçait pas la survie de l’humanité et de l’Occident en particulier? Non, c’est vraiment inimaginable!

Selon le journal américain The Wall Street Journal, François Hollande s’engage dans un jeu dangereux lorsqu’il évite ostensiblement d’utiliser une rhétorique anti-russe. Cela ne se fait pas entre amis, n’est-ce pas?

Par exemple, le dirigeant français a montré une arrogance extrême (et a beaucoup chagriné ses collègues d’outre-Atlantique) lors du sommet de l’Otan en juillet lorsqu’il s’est opposé aux déclarations affirmant que la Russie était un “danger” pour l’Occident.

En outre, Dieu sait quelle mouche l’a piqué, M.Hollande a souligné que le Russie était un partenaire important pour la France. Cette nouvelle a particulièrement “choqué” certains de ses amis parisiens, pointe du doigt l’auteur de l’article.

Ces soudaines sorties du leader français suscitent une grande inquiétude, car elles contredisent la vision de l’Otan qui considère naturellement la Russie comme une menace.

Le Wall Street Journal suppose que l’homme politique français se livre à un jeu dangereux et cherche à se rapprocher de la Russie dans le but de présenter sa candidature à l’élection présidentielle en 2017.

Source: sputniknews.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*