Quand les médias de l’OTAN decouvrent la menace de “11 Septembre européen” …

“Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir”

Voilà La Libre Belgique qui découvre la « menace d’un 11 septembre européen ». Deux ans et demi après que je l’ai évoquée lors d’une conférence au Parlement syrien, à Damas, en juin 2013. A l’époque, la Libre préférait citer les élucubrations du procureur fédéral belge en charge du terrorisme, excusant les djihadistes, « partis en Syrie combattre pour la démocratie, contre un dictateur » (sic).

En décembre 2014, je renouvelais mes avertissements. A la tribune de la Séance finale de la « Conférence internationale TERRORISME ET EXTREMISME RELIGIEUX » (sous les auspices du ministre syrien de la Justice du 29 novembre au 2 décembre 2014), à DAMAS, SYRIE, le 1er déc. 2014, j’annonçais « un 11 septembre en Europe » et dénonçais les responsabilités occidentales, surtout celles de Washington, Paris et Bruxelles !

NE PAS DIRE „NOUS NE SAVIONS PAS“ …

Que disais-je à Damas : « Le résultat de ce jeux avec le feu, c’est que l’on a laissé pendant 2 à 3 ans des petits voyous venir se battre en Syrie ou en Irak, on les a laissé commettre des crimes. Maintenant la grande question en Belgique qui préoccupe ces politiciens, ce n’est pas le mal qu’ils ont fait dans votre pays, c’est qu’il faut rééduquer ces jeunes gens ! Nous avons et ce sera ma conclusion, nous avons un magistrat anti-terroriste, ce magistrat anti-terroriste déclare : “Ces jeunes gens ont des circonstances atténuantes, parce qu’ils viennent en Syrie combattre pour la démocratie, contre un méchant dictateur” ! Ces gens sont des apprentis-sorciers. La question qui se pose maintenant dans l’Union Européenne, et c’est pour cela que votre conférence est très importante, c’est quand aura lieu le prochain 11 septembre européen et où aura-t-il lieu ? C’est ça le résultat politique des politiciens belges, européens et de l’OTAN » …

Voici aujourd’hui, lorsqu’il est sans doute trop tard, les médias de l’OTAN, ceux qui ont été complices des croisades américano-occidentales contre la Libye et la Syrie, les médias de l’OTAN qui « découvrent » la menace. Lorsque je la dénonçais, eux tous minorisaient la menace djihadiste et justifiaient ces croisades …

*LIRE sur LLB (Bruxelles) : ATTAQUES DJIHADISTES : LA CRAINTE D’UN “11-SEPTEMBRE EUROPEEN”

« ce sont des attentats djihadistes multiples, coordonnés dans plusieurs pays européens, que craignent pour 2016 les services antiterroristes du continent (…) “Je pense qu’hélas en 2015 on n’a rien vu”, confie à l’AFP, sous le sceau de l’anonymat, un responsable de la lutte antiterroriste. “On va vers une espèce de 11-Septembre européen : des attaques simultanées, le même jour dans plusieurs pays, plusieurs endroits. Un truc très coordonné. Nous savons que les terroristes travaillent là-dessus”. “Nous assistons actuellement dans les régions tenues par Daech (acronyme arabe du groupe Etat islamique) au recrutement de groupes de jeunes Européens, à leur entraînement, dans le but de les renvoyer frapper dans leurs pays d’origine”, ajoute-t-il. “Ils ont les faux papiers nécessaires, la maîtrise de la langue, des lieux, des armes. Nous en arrêtons beaucoup, mais il faut le reconnaître, nous sommes submergés par le nombre. Certains passeront. Sont déjà passés”. Les récentes arrestations de djihadistes rentrant des “terres de djihad” ajoutent à l’inquiétude, dit-il. “Les profils changent. On voit revenir des gens ultra-radicaux, très aguerris, qui auraient dû rester là-bas. » …

Sur http://www.lalibre.be/actu/international/attaques-djihadistes-la-crainte-d-un-11-septembre-europeen-568e97b83570b38a58049f29

 

Luc MICHEL

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.