Quels Ivoiriens doivent être à La Haye ?: L’avis d’Alpha Blondy et de Tiburce Koffi

Quels Ivoiriens doivent être à La Haye ?: L’avis d’Alpha Blondy et de Tiburce Koffi

Tiburce Koffi, ancien collaborateur d’Alassane Ouattara exilé en France, veut voir le président ivoirien et son allié Henri Konan Bédié traduits devant la justice à La Haye. Alpha Blondy, chanteur de reggae ivoirien, dénonce lui la présence de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé aux Pays-Bas sans pour autant demander leur libération. Revue de presse.

Pour Alpha Blondy, c’est une « honte, non pas pour la Côte d’Ivoire, mais pour les hommes politiques ivoiriens » que Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé soient actuellement à La Haye, rapporte L’inter. Pour lui, « la CPI, ce n’est pas de la prison, mais de la déportation ! », relate Le Nouveau Courrier.

L’artiste appelle donc « la famille politique ivoirienne » à s’armer de « courage politique » afin de faire « sortir Laurent Gbagbo et Blé Goudé des geôles de la CPI », relaie Le Nouveau Courrier. « Il faut absolument les faire revenir à Abidjan. Et, s’il faut les juger, il faut les juger comme Simone Gbagbo en Côte d’Ivoire », martèle Alpha Blondy, que cite Soirinfo.

« Qu’on me donne un exemple sur terre où il existe une justice des vaincus »

« Alpha Blondy ne demande nullement la libération, ni de Laurent Gbagbo ni de Charles Blé Goudé. Il demande juste qu’on les ramène à Abidjan pour qu’ils y soient jugés », rapporte Notre Voie, qui déplore le souhait du chanteur de voir l’ancien président et son ministre de la jeunesse jugés « comme Simone Gbagbo et ses 82 co-accusés ». Le journal se plaint également que la star du reggae ait pleinement approuvé « la justice des vainqueurs » en cours en Côte d’Ivoire.

« Qu’on me donne un exemple sur terre où il existe une justice des vaincus », aurait en effet estimé Alpha Blondy rappelant également que ce ne sont pas les Américains que l’on a jugé à Nuremberg. Notre Voie considère aussi que les propos d’Alpha Blondy constituent une « sortie médiatique fracassante » dont il avait besoin « pour lancer son 20ème album intitulé Positive Energy ». Une sortie qui, toujours selon Notre Voie, lui permet par la même occasion de « renvoyer dos à dos les camps Gbagbo et Ouattara ».

Pour Tirburce Koffi, Ouattara et Bédié doivent être à La Haye

Tiburce Koffi, lui, veut voir « les troupes de Ouattara » devant la justice, rapporte le journal Aujourd’hui. L’auteur de « Non à l’Appel de Daoukro » accuse en effet ces troupes des tueries survenues dans la nuit du 18 au 19 septembre 2002 mais aussi de tous « les morts de Monokozohi, les morts de Guitrozon, Duékoué ». Tiburce Koffi déclare même avoir « toutes les preuves » de ses accusations, livre Aujourd’hui.

L’ancien collaborateur de Ouattara veut également voir le chef de l’État ivoirien traduit devant la justice internationale. « La Côte d’Ivoire est en droit de déposer une plainte contre M. Ouattara parce qu’il est établi que c’est lui qui a financé la rébellion. Les rebelles eux-mêmes ont avoué que c’est lui qui a financé la rébellion [de 2002] », accuse-t-il, via LG Infos.

Outre Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié (président du PDCI, membre de la coalition au pouvoir) a sa place à La Haye, estime Tiburce Koffi, que cite L’inter. Laurent Gbagbo, Alassane et Henri Konan Bédié sont, à ses yeux, « les trois criminels en Côte d’Ivoire », livre le quotidien.

Source: Ivoire Justice

About admin

One comment

  1. Sauf que Nuremberg n’est pas comparable en terme de justice des ”vaincus” par rapport à la Côte d’Ivoire

    pour la simple raison que le FPi et es proGbagbo et Gbagbo ne sont pas des Nazis et n’ont pas gazés 6 millions de juifs …au bas mot et occupés toute l’Europe ou toute l’Afrique !

    Comparaison n’est pas raison.

    Par ailleurs, Gbagbo n’est pas un criminel ni les FDS. qui ont fait face à une rébellion armée sauvage

    Du reste, on sait en Côte d’Ivoire qui est arrivé au pouvoir par les armes. c’est pas Gbago, c’est Ouatara Dramane. sur de accusations bien farfelues!

    Gbagbo doit être LIBRE es Progbagbo doivent être libres si des criminels de guerre sont libres.

    Sinon, Ouatara Dramane et ses com’zone doivent assumer leur crime!

    pas de justice des vaincues et es vainqueurs de le cas de la Côte d’Ivoire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE