Question : Reebok a t-il payé la rançon d’Isabelle Prime ?

Question : Reebok a t-il payé la rançon d’Isabelle Prime ?

François Hollande et ceux qui reprennent son refrain, son chœur à tics, se moquent du monde en déclarant, à propos de la libération de l’otage Isabelle Prime, « Aucune rançon n’a été versée ».

Puisque François Hollande et ceux qui reprennent son refrain, son chœur à tics, se moquent du monde en déclarant, à propos de la libération de l’otage Isabelle Prime, « Aucune rançon n’a été versée », cela nous autorise, nous aussi, à écrire n’importe quoi. Par exemple : « Exclusif, c’est la société d’équipement sportif anglo-américaine Reebok qui a payé la rançon »… Pourquoi en effet la jeune femme portait-elle, outre des lunettes de soleil comme soudées à son visage, une ridicule casquette siglée  d’un immanquable et incongru « Reebok » ? Avant d’aller plus loin notons qu’il est patent que Montebourg nous manque, avec lui la jeune femme aurait arboré un bonnet rouge d’Armor Luxe.

Une imposture française

En tout cas voilà du grain à moudre pour ceux qui se posent des questions, parfois trop, et que l’on nomme « complotistes ». Qui a signé le contrat entre Reebok et la DGSE ? Un appel d’offres a-t-il été lancé ?  De quelle façon Reebok va rembourser le sultanat d’Oman qui, en attendant, a versé la rançon  pour le compte d’autrui ?

Disons, vu que la libération des otages est une comédie française inventée par Chirac et Pasqua (alors que les malheureux libérés n’ont jamais demandé à jouer ce rôle que l’on met écrit pour eux), disons donc qu’il faudrait nommer un metteur en scène qui éviterait les impairs, du genre de ce Reebok trop étrange. Là je pense à Jack Lang qui ne gagne pas gros à l’Institut de Monde Arabe, en dépit de ses repas gratuits pris au restaurant de la terrasse de l’IMA. Ça aurait de la gueule.

Par Jacques Marie Bourget

Source: mondafrique

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE