Qui contrôle les médias français ?

Qui contrôle les médias français ?

Un exemple révélateur de l’uniformisation des médias occidentaux, et singulièrement francophones, nous est encore donné ce jour. « Libération, L’Express et la chaîne israélienne i24news bientôt réunis » annonce l’AFP.

Le journal Libération, la chaîne d’information israélienne i24news et le magazine L’Express (on comprend mieux ainsi certaines positions …) vont être réunis « au sein d’un nouveau groupe plurimédias “Mag&NewsCo”, détenu par le patron de Numéricable et SFR Patrick Drahi, coactionnaire de Libération, et son associé Marc Laufer, ont-ils annoncé mercredi ». Presse écrite, magazines, TV, radio, distribution Bouquet TV, location de films, publicité (et donc contrôle médiatique), téléphonie mobile : une concentration au profit de de i24news …

“Mag&NewsCo, groupe média diversifié, intégrera la télévision, la radio, la presse écrite, le numérique et le mobile”, indiquent les deux hommes d’affaires, qui sont en train de racheter au groupe belge Roularta les magazines L’Express et L’Expansion, et 8 autres titres. “Marc Laufer et Patrick Drahi seront les deux seuls actionnaires du groupe. Le management opérationnel sera effectué par Marc Laufer”, précisent-ils. Pour l’instant, Libération est détenu à 50% par Patrick Drahi et Marc Laufer, et 50% par l’homme d’affaires Bruno Ledoux et ses associés.

L’homme d’affaires franco-israélien Patrick Drahi, « 4e fortune de France » selon le magazine Forbes, et son allié Marc Laufer « négocient avec Roularta le rachat de l’hebdomadaire L’Express, du mensuel économique L’Expansion et des titres Mieux vivre votre argent, Lire, Classica, Studio Ciné Live, L’Entreprise, qui intègreront la nouvelle entité, tout comme les sept titres spécialisés détenus par le groupe NewsCo de Marc Laufer. Les deux hommes s’intéressent par ailleurs à Radio Nova », ont-ils confirmé.

Pendant l’été 2014, Patrick Drahi, « qui a créé un vaste groupe télécoms présent dans 9 pays, a renfloué le quotidien Libération, proche de la faillite, en apportant 14 des 18 millions d’euros qui ont sauvé le journal, puis une rallonge d’une dizaine de millions ».

En Israël, il a racheté le groupe Hot (chaînes de télévision et téléphonie mobile) et créé la chaîne d’information internationale i24 News, chargée de porter une vision israélienne de l’info. En France, il a racheté des petites chaînes thématiques comme Vivolta, Shorts TV, Kombat Sport et le groupe MCS.

Comme les monopoles tuent le commerce et l’industrie – « la science contre les monopoles » affirmait le géopoliticien allemand Anton Zichka avec raison  -, le monopole de l’information tue l’information. Et le pluralisme des idées …

Luc MICHEL

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.