«Qui veut empoisonner le président Gbagbo?», interroge Le Gouverneur Philippe Henri Dacoury-Tabley

«Qui veut empoisonner le président Gbagbo?», interroge Le Gouverneur Philippe Henri Dacoury-Tabley

Au moment où le monde entier tente de faire un front commun face à la pandémie du Covid-19, il se dit, de façon récurrente, que des mains obscures seraient en train de tenter d’empoisonner le Président Laurent Gbagbo.

De nos jours, « Dieu ne descend plus pour parler aux hommes. » Mais ce faisant, le Seigneur n’est pas, pour autant, inactif et indifférent à ce qui se passe chez ses créatures, singulièrement au sein de la race des hommes, puisque c’est chez ceux-là que la propagation du désordre et de la désobéissance aux lois divines sont monnaie courante.

Pour punir l’homme, le récompenser ou lui éviter un malheur quelconque, surtout de la part de son prochain, Dieu se sert d’événements divers ou utilise d’autres humains.

C’est souvent que nous n’avons pas su écouter et encore moins entendre, les voix qui nous mettaient en garde et nous prévenaient de la survenue de graves événements dans le pays. Les yeux fermés, les ivoiriens n’ont pas déchiffré les signes avant-coureurs de toutes les catastrophes vécues par la Côte d’Ivoire et qui ont marqué au fer rouge chacun de nous dans son âme, son esprit et son corps.

Notre manque de vigilance et de réaction sont un encouragement aux forces du mal qui continuent de fomenter leurs mauvais coups destinés à pousser le peuple dans ses derniers retranchements et à le rayer définitivement de son espace vital.

L’adage dit: « là où tes ennemis complotent pour t’abattre, il se trouvera toujours un ami ou une personne de bonne volonté qui viendra, d’une manière ou d’une autre, t’aviser.» Ces jours-ci, il revient de façon récurrente que la même coalition du mal, qui a fait tant souffrir la Côte d’Ivoire, est depuis à pied d’œuvre pour porter un coup fatal à la paix et à la réconciliation des ivoiriens.

L’affaire est trop grave, il ne faut pas attendre qu’elle éclate pour constater les dégâts catastrophiques comme ce fut le cas pour la mort de Bohoun Bouabré, Ben Soumahoro, Gomont et tant d’autres qui ont été brutalement arrachés à la vie. Aujourd’hui, ces forces du mal, liées à de sombres officines nationales et internationales, veulent aller plus loin dans leur œuvre destructrice de propagation du désordre et la chienlit.

En effet, voulant certainement profiter de cette atmosphère de fin du monde que crée la crise du Coronavirus, ces gens-là projettent tout simplement d’attenter à la vie du Président Gbagbo Laurent par empoisonnement, leur arme favorite.

Mais qui sont ces lugubres comploteurs? Qui peut ourdir un si funeste projet? Cherchons ensemble pour débusquer ces malfaisants et faire barrage à ce énième forfait. Et gardons à l’esprit que dans une enquête criminelle, quand la Police n’a pas d’indice et qu’elle est dans l’impasse, elle cherche toujours à savoir à qui profitera le crime. En répondant à cette question, vous pourriez ne pas être trop loin de la vérité.

Cette fois-ci , les choses pourraient ne pas se dérouler selon leur macabre plan.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.