Réaction de Kauphy Yves Khy au “billet” de André Sylver Konan par rapport au livre de Gbagabo: «Tes souvenirs t’ont joué de sales tours… Ils sont inexacts»

Réaction de Kauphy Yves Khy au “billet” de André Sylver Konan par rapport au livre de Gbagabo: «Tes souvenirs t’ont joué de sales tours… Ils sont inexacts»

J’ai lu, le sourire au coin des lèvres, ton billet d’humeur 001. Le sourire s’est transformé en rires lorsque je me suis heurté à cette phrase “Je me rappelle que le livre de Soro écrit pendant la rébellion, n’avait jamais été autorisé à être vendu en Côte d’Ivoire, encore moins être dédicacé, par son auteur, par le pouvoir d’alors. ” En un mot, le fait que Dramane Ouattara n’ait pas interdit la vente du livre de Laurent Gbagbo, est un acte qui démontre que Ouattara est un démocrate. Contrairement à Gbagbo.

Mais, vois-tu, tes souvenirs t’ont joué de sales tours.

Primo, c’est tout faux de dire que le livre de Soro ne se vendait pas en CI. La CI c’est 322 462 km². Ce n’est donc pas seulement le sud de la CI. Le nord fait partie de la CI. Et justement au nord, le livre du célébrissime rebelle se vendait comme de petits pains bien que certains le lisaient sans comprendre. Soit parce que le livre n’est qu’une compilation de mots, soit parce qu’il ne véhicule rien de bon.

Deuxio, en te rappelant, tu soulignes le contexte qui a présidé à la rédaction des feuillets du sieur Soro. Comme tu le dis si bien, ce livre a été écrit ” pendant la rébellion”. Tu es allé à l’école et tu sais ce que recouvre le terme “rébellion”. Si tu ne le sais pas, au moins tu as touché du doigt les dégâts causés par la rébellion de Soro. Dis-moi, quel est ce pays attaqué par des rebelles et qui autorisera que le chef des rebelles fasse, dans la zone gouvernementale, la promotion d’un livre qui fait l’apologie de la rébellion? Certainement que le roi ou chef de ton village acceptera, en cas de rébellion dans sa zone, que ses adversaires armés viennent dans sa cour, raconter à ses sujets les bienfaits de la rébellion. Ce roi où chef sera salué avec déférence par sa cour!

Tertio, tes souvenirs sèment une séduisante pagaille tant au niveau du contexte qu’au niveau des valeurs qu’ils prônent. Le livre de Laurent Gbagbo, n’est pas le rejeton d’une rébellion. Il ne remet pas en cause les règles démocratiques. Il n’ébranle pas les fondements de la nation. Il n’incite pas le peuple à recourir aux armes pour des broutilles ou pour des raisons que ce peuple pourrait jugé justes. Ce livre, que tu as certainement lu, n’ a pas été écrit avec de l’encre ensanglanté. Voilà la différence de genre, de valeur et d’époque.

Pour terminer, la différence entre ces deux livres ouvrent les yeux à l’aveugle. Le livre de Soro se vend à 1500, 2000 FCFA dans les rues de la capitale. Les vendeurs harcèlent les passants dans les rues pour leur offrir les techniques de la rébellion. Malgré cela, rares sont ces vendeurs qui affirment avoir vendu 2 livres en une journée.

Le livre de Laurent Gbagbo est vendu à 15 000 en librairie et non sur des trottoirs dégarnis. Surprise? En moins de 24h il est introuvable dans les rayons. Juste pour te dire que ce livre s’est imposé à Ouattara et même s’il l’interdit, des pierres montreront aux ivoiriens assoiffés de vérité, la voie pour l’obtenir.

Merci M. le Journaliste-écrivain

Cordialement.

Kauphy Yves Khy

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.