Rebondissement dans l’affaire qui oppose Dago Koudou au commandant Koné Zakaré: Koné Zakaria continue de braver les décisions du ministre

Rebondissement dans l’affaire qui oppose Dago Koudou au commandant Koné Zakaré: Koné Zakaria continue de braver les décisions du ministre

Rebondissement dans l’affaire qui oppose Dago Koudou au commandant Koné Zakaré depuis l’année scolaire 2012-2013 au sujet d’un espace appartenant à l’externat Lionel Jean –François (ELJF).

Excédé par les agissements de cet ex-com ‘zone,Dago Koudou fondateur dudit établissement scolaire a animé un point de presse le jeudi dernier pour dire que malgré les injonctions faites à Koné Zakaria, il continue d’effectuer les travaux de construction de son immeuble sur le site qui appartient à son établissement.

Selon lui, depuis 2012,il est confronté à Koné Zakaria qui a décidé de construire un immeuble sur un site appartenant à son établissement alors que l’espace est une partie intégrante de l’école et qu’il doit servir de parking à l’administration de l’école, aux enseignants et aux parents d’élèves etc. Malgré cela explique Dago Koudou, responsable de l’externat Lionel Jean-François, l’ex Com’zone Koné Zakaria refuse de se soumettre à toutes les décisions.

C’est fort de cela, soutient-il, qu’il a saisi la chambre administrative de la Cour Suprême et la chambre judiciaire afin qu’il arrête ses travaux de construction. Outre cette saisine, le fondateur dit également avoir adressé une série de courriers à des autorités et à des institutions, qui, malheureusement sont restés sans suite. Face à l’impasse, le ministère de la construction a fini par demander à Koné Zakaria d’arrêter les travaux de construction à travers l’annulation du transfert dont aurait bénéficié l’ancien propriétaire le 12 novembre 2012. Malgré cette injonction, explique Dago Koudou, Koné Zakaria n’a pas obtempéré et a repris de plus belle les travaux comme si rien n’était.

A la suite du fondateur, le directeur des études de l’externat a pris la parole pour dire malgré les perturbations que connaissent l’école de deux ans à cause des actes de défiance de l’autorité ministre de la construction et de la justice par Koné Zakaria, l’établissement a tout de même enregistré 56% de réussite au Bepc lors de l’année 2012-2013 et 55% au BAC .Quant à l’année scolaire 2013-2014,il fait savoir que le taux de réussite au BEPC est de 74, 27% largement supérieur au taux national de réussite qui est de 57% .

Source: Aujourd’hui

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.