Rebondissement fracassant dans l’affaire Ebossé: Deux policiers inculpés pour l’assassinat d’Albert Ebossé

Rebondissement fracassant dans l’affaire Ebossé: Deux policiers inculpés pour l’assassinat d’Albert Ebossé

Si l’enquête a dévoilé les vrais auteurs de ce crime commis devant des milliers de personnes, pourquoi cacher la vérité à la famille sportive algérienne, à celle d’Ebossé et au peuple kabyle ? Au delà de ces questions, le mystère à élucider dans cette affaire est de savoir pourquoi deux policiers ont tué un joueur en plein stade ?

L’affaire de l’assassinat d’Albert Ebossé, joueur professionnel Camerounais de la Jeunesse Sportive de Kabylie, est loin de livrer tous ses secrets. On apprend de sources judiciaires que deux policiers impliqués directement dans cette affaire ont été arrêtés et entendus depuis un mois par le juge d’instruction à Tizi Wezzu. 
« Les deux policiers ont été arrêtés et entendus par le juge chargé de cette affaire. Des instructions fermes ont été données à l’ensemble du personnel administratif et aux services de sécurité de garder secret cette arrestation », confie notre source.

Les deux policiers sont placés en garde à vue. Ils auraient agi avec préméditation. Une autre personne « civile » aurait été aussi entendue par le juge, sans nous dévoiler son identité. Même la famille de la victime n’a jamais été informée. 

On se demande pourquoi les autorités ont caché cette arrestation ? Si l’enquête a dévoilé les vrais auteurs de ce crime commis devant des milliers de personnes, pourquoi cacher la vérité ? Mais le mystère à élucider dans cette affaire est de savoir pourquoi deux policiers ont tué un joueur en plein stade ? 
« Même les journalistes ont été informés depuis un mois via leurs sources habituelles du tribunal de Tizi Wezzu, mais aucun d’entre eux n’a osé dire mot ou écrire quoi que ce soit. C’est vraiment désolant et grave », nous dira une jeune recrue du tribunal de Tizi Wezzu.

Pour rappel, Albert Ebossé, âgé de 24 ans, père de famille, était un joueur professionnel Camerounais enrôlé dans le prestigieux club kabyle la « JSK ». Il a été tué en aout 2014 juste à la fin d’une rencontre officielle devant un parterre de policiers, de journalistes, de joueurs….mais personne n’a rien vu. Etrange…

De Tizi Wezzu, Saïd F pour Tamurt

 

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE