Recensement général de la population et de l’habitat: Echec sur toute la ligne !

Recensement général de la population et de l’habitat: Echec sur toute la ligne !

Les faits sur le terrain laissent entrevoir un échec de l’opération du Recensement général de la population et de l’habitat. «Les populations ne s’occupent même pas de nous. Elles nous méprisent à la limite. Dès qu’on entre dans les domiciles, les gens nous disent qu’ils ne sont pas concernés par le recensement. Elles sortent ensuite et referment leur porte. On se contente donc d’écrire sur la porte dans le cadre du recensement de l’habitat. Seulement les populations ne nous agressent pas. Elles nous éconduisent poliment sans la moindre brutalité» .

S. O. est un agent recenseur affecté dans un village de sikensi que nous avons approché. il va même plus loin pour rapporter les échanges qu’il a eus avec un vieux de Gomon : «Le vieux qui croyait qu’il s’agit d’un recensement en vue des élections m’a demandé où est Gbagbo, si on doit voter. Et, quand je lui ai expliqué qu’il ne s’agissait pas d’un recensement électoral, mais qu’il s’agissait plutôt de savoir combien ils sont d’habitants dans le village, il m’a aussitôt répondu : «Vous avez tué et comme on n’est pas finis, vous voulez savoir combien nous sommes pour tous nous tuer maintenant». Comme à sikensi, les agents recenseurs sont confrontés à l’indifférence des populations dans la quasi totalité des régions du pays.

Dans le pays akyé, notre correspondant indique que les populations disent qu’elles ne se feront recenser que quand le président Gbagbo et tous les exilés auront été recensés. même son de cloche du côté de Gagnoa, Guibéroua, oumé, ouragahio et Bayota. a en croire notre source, les populations attendent que soient recensés le président Gbagbo, charles Blé Goudé, simone ehivet et tous leurs fils exilés, avant de se faire recenser. La situation n’est pas meilleure à abengourou et aboisso où les populations ferment carrément leur porte dès qu’elles aperçoivent les agents recenseurs, affirment nos correspondants. comme on le voit, le recensement général de la population et de l’habitat court vers un échec cuisant à la suite du mot d’ordre de boycott pacifique lancé par le fpi.

Cet échec qui s’annonce à l’horizon panique le pouvoir. c’est pourquoi la presse qui lui est proche accuse faussement
de violence les populations contre les agents recenseurs.

Boga Sivori

Source : Notre voie

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.