Recensement général de la population et de l’habitat : Mabri Toikeusse ne maitrise rien selon “Le Democrate”

Recensement général de la population et de l’habitat : Mabri Toikeusse ne maitrise rien selon “Le Democrate”

L’édition 2014 de l’opération de recensement général de la population et de l’habitat 2014, initiées par le Ministère du Plan et du Développement rencontrent d’énormes difficultés dans sa phase d’exécution.

Au nombre desquelles, la date buttoir. Car sur le terrain, les choses ne se présentent pas aussi facilement comme le fait savoir Albert Mabri Toikeusse, dans ses différentes sorties face à la presse et face aux populations. A l’ananlyse, l’opération se fait à la hate, sans une véritable communication. La plus grosse difficulté se présente aux agents recenseurs qui n’ont pas eu suffisament de temps pour se conformer aux techniques nouvelles des smartphones mis à leur disposition. Ils ne bébéficient d’aucun moyen de mobilité. Ajouter à cela la mauvaise foi qui habite certaines populations hostiles à l’opération et autres désagréments dus aux intempéries, environnementales, causées notamment par les pluies et le soleil.

Le citoyen lambda peut se poser la question de savoir « qu’est ce qui fait courir tant Mabri Toikeusse à vouloir précipiter une opération si importante dont il ne maitrise difficilement les contours » ? La difficulté est aussi que l’opérateur technique, l’Ins a été mis à l’écart. Tant dans la campagne de sensibilisation que dans la phase pratique. Un dysfonctionnement total. « Ce n’est pas normal, Albert Mabri Toikeusse qui est un chef de parti politique, membre du Rhdp et du gouvernement depuis la transition n’est pas la personnalité indiquée pour conduire cette opération. Je me souviens que c’est l’Ins qui a été toujours chargé de fair le recensement, alors comment voulez-vous que le pôlitique conduise ce processus, c’est là le problème, ou bien c’est parce qu’il a vu les milliards qu’il s’en est appropriée », me fait remarquer un citoyen. Ce que du coup d’autres citoyens qualifient de campagne électorale.

Le souhait des Ivoiriens est de voir le processus aboutir. Et, à l’allure où vont les choses, la date buttoir du 31 avril 2014 relative à l’opération du recensement ne sera pas respectée, malgré la bonne foi, l’expertise de Bah Ibrahim et son équipe. Ainsi, plusieurs citoyens ne seront pas recensés, et n’auront pas en leur possession le document qui leur fera d’eux des citoyens vivant sur le territoire national. Car, pour des raisons qui lui sont propres et ne maîtrisant aucune technique en la matière Mabri Toikeusse, aura fait échouer cette importante mission qui est dévolue de tout temps à l’Ins. Et je suis convaincue que le ministre d’Etat, ministre du Plan et du Développement est en train de mijoter une autre date à l’effet de le proposer au gouvernement pour un prologement.

Iris Fabiola Yaëlle

Source: Le Democrate

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.