REFERENDUM DU DONBASS: LES INSURGES PRO-RUSSES REVENDIQUENT UN SUCCES MASSIF DU “OUI” A L’INDEPENDANCE DE L’EST | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France | REFERENDUM DU DONBASS: LES INSURGES PRO-RUSSES REVENDIQUENT UN SUCCES MASSIF DU “OUI” A L’INDEPENDANCE DE L’ESTeburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France
REFERENDUM DU DONBASS: LES INSURGES PRO-RUSSES REVENDIQUENT UN SUCCES MASSIF DU “OUI” A L’INDEPENDANCE DE L’EST

REFERENDUM DU DONBASS: LES INSURGES PRO-RUSSES REVENDIQUENT UN SUCCES MASSIF DU “OUI” A L’INDEPENDANCE DE L’EST

« La région du Donbass peut fournir tout. Nous avons l’industrie, nous avons des mines. Économiquement, je pense que nous pouvons largement compter sur nous-même (…) Ce qui est arrivé à Odessa, ce qui se passe à Lougansk maintenant et récemment à Mariupol, n’est pas supportable, ajoutait une autre habitante pro-russe (…) Nous ne pouvons pas rester avec ce gouvernement, avec ces autorités. Oui, probablement, il y aura des périodes difficiles pour nous, mais nous ne pouvons pas vivre avec ces gens » – une citoyenne du Donbass.

Les insurgés pro-russes de l’Est de l’Ukraine ont revendiqué ce dimanche un “oui” massif à leur projet d’indépendance du Donbass, qui pourrait déboucher sur une nouvelle partition du pays et a été dénoncé comme une “farce” aux lourdes conséquences par la Junte de Kiev et l’Occident.

Les premiers résultats du scrutin sont tombés dès ce dimanche soir. Ils ne concernent que la région de Donestk, l’une des deux (avec celle de Lougansk) concernées par le vote de dimanche. “89,07% ont voté pour et 10,19% contre. Cela peut être considéré comme le résultat définitif”, a déclaré Roman Liaguine, chef de la commission électorale mise en place par les rebelles. Le taux de participation a atteint 74,87%, selon lui. “Il a été très facile de compter les bulletins car le nombre de gens qui ont voté contre a été extrêmement faible”, a-t-il souligné.

 

REFERENDUM ET AUTO-DETERMINATION VERSUS ‘PRESIDENTIELLE’

Les insurgés, sous la protection des Milices d’auto-défense armées pro-russes, avaient convoqué ce dimanche la population du bassin du Donbass (7,3 millions de personnes), dont ils contrôlent les principales villes (comme le reconnaît enfin l’Afp), pour valider leur projet d'”indépendance” des “républiques populaires” autoproclamées de Donetsk et de Lougansk.

A Kiev, le « ministère des Affaires étrangères » fantoche de la Junte a déjà fait savoir, avant même les résultats, que “le référendum (…) est juridiquement nul et n’aura aucune conséquence juridique pour l’intégrité territoriale de l’Ukraine”. Pour une junte arrivée au pouvoir par un coup d’état le 21 février, ce jugement ne manque pas de culot !

Les pseudo « autorités ukrainiennes » putschistes – non reconnues par la Russie, plusieurs pays de l’ORSC ou encore le Nicaragua – sont déterminées à mener à bien le scrutin présidentiel anticipé prévu le 25 mai, qu’elles accusent la Russie de vouloir faire capoter. Les insurgés ne veulent pas de cette élection et traitent fort justement de “fasciste” le gouvernement provisoire au pouvoir depuis la chute du président Viktor Ianoukovitch suite au putsch du 21 février. Les grandes puissances ont déjà adopté ces dernières semaines des sanctions contre la Russie et menacent de les étendre si la présidentielle n’a pas lieu.

 

UNE FOULE ENTHOUSIASTE

Le référendum a attiré une foule conséquente, « semble-t-il peu impressionnée par les hommes armés en faction à l’entrée des bureaux de vote » dit l’AFP.

«Approuvez-vous l’indépendance de la République populaire de Donetsk?», «approuvez-vous l’indépendance de la République populaire de Lougansk?». Voilà la question, posée en ukrainien et en russe sur le papier, à laquelle ont répondu les quelque 7,3 millions d’habitants des «oblast» (circonscriptions) de Lougansk et Donetsk, composant la région du Donbass collée à la frontière russe. 53 bureaux de vote des provinces de Donetsk et de Lougansk ont ouverts de 8 heures à 22 heures. Les urnes ont par la suite été acheminées dans les deux chefs-lieux via des barrages tenus par des miliciens pro-russes, et l’armée ukrainienne.

« Un certain enthousiasme était même apparent parmi les votants malgré l’attente parfois longue en raison du petit nombre d’isoloirs, de bureaux de vote et de l’absence des listes électorales fournies par Kiev ». Les bulletins de vote étaient déposés dans des urnes transparentes (selon les normes occidentales requises ailleurs), et « sans la présence d’observateurs internationaux » commente l’AFP. Qui ne précise pas qu’ils étaient interdits d’entrée par la Junte de Kiev. Comme le sont aussi les membres d’EODE qui ont organisé le monitoring du Référendum en Crimée en mars, ainsi que les parlementaires de leur mission…

 

UN VOTE MASSIF POUR L’INDEPENDANCE. L’UKRAINE EST MORTE DANS LES ESPRITS ET LES CŒURS …

Après cette longue journée de vote, l’annonce des résultats est finalement intervenue moins d’une heure après la clôture des bureaux de vote.

Le scrutin, qui s’est globalement déroulé dans le calme, a été émaillé de violences à Krasnoarmiïsk, une ville de 65.000 habitants située à l’ouest de Donetsk, où des hommes armés, « vraisemblablement des milices pro-ukrainiennes » – des néonazis de Praviy Sektor incorporés dans la ‘Garde nationale’ de la Junte disent les insurgés -, ont fait irruption dans les bâtiments officiels où se déroulait le référendum et l’ont interrompu. Selon un photographe de l’AFP présent sur place, ils ont tiré sur la foule désarmée qui les invectivait et ont atteint deux personnes.

A Marioupol, (sud-est), ville où de violents affrontements entre forces ukrainiennes et pro-russes ont fait plusieurs morts cette semaine, une foule énorme a fait la queue dans la rue pour voter.

A Slaviansk, « des insurgés postés sur les check-points chargés de protéger la ville d’un assaut de l’armée ukrainienne ont eu la mauvaise surprise de ne pas pouvoir voter faute de papiers d’identité ».

 

LES POLITICIENS OCCIDENTAUX CONTRE LA DEMOCRATIE DIRECTE ET LE REFERENDUM POPULAIRE

“Les résultats des référendums factices dans l’est de l’Ukraine seront probablement faux. On n’a même aucun moyen d’en vérifier la participation”, a dit le ministre suédois des Affaires étrangères, Carl Bildt sur Twitter. Le même qui accusait les victimes antifascistes massacrées par les néonazis ukrainiens dans la Maison des Syndicats à Odessa d’être responsable de l’incendie …

« La crainte de Kiev et des Occidentaux face à ce scrutin est de voir se reproduire un scénario similaire à celui qui a abouti en mars au rattachement de la Crimée à la Russie, plongeant l’Occident et la Russie dans leur pire crise depuis la fin de la Guerre froide » afirment en cœur ‘experts’ et médias occidentaux.

Les “prétendus référendums étaient illégaux et nous ne reconnaissons pas leurs résultats”, a fait savoir dimanche la porte-parole du chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton – celle qui a serré la main au leader neofasciste de Svoboda, membre de la Junte de Kiev et nostalgique de la collaboration, des division SS ukrainienne et des pogroms benderistes -, à la veille d’une visite à Kiev du président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, venu soutenir le premier ‘gouvernement’ ayant associé des néonazis au pouvoir depuis 1945.

Le président français François Hollande – fort de ses moins de 20% d’opinion favorable en France – a lui aussi rejeté les “vraies-fausses” consultations des rebelles. “Ce qui va compter à mes yeux, la seule élection qui vaudra, c’est celle du 25 mai, l’élection qui va permettre de désigner le président de toute l’Ukraine” qui “sera la seule autorité légitime”, a-t-il ajouté. Le tout dans un pays en guerre civile, où la junte fait tirer l’armée contre son propre peuple. Et qui a déjà fait des centaines de morts d’Odessa à Slaviansk, des civils désarmés ayant encore été abattus par les néonazis de la Junte ce jour !

Luc MICHEL & Karel HUYBRECHTS

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.