Refus de dialogue avec l’opposition: Ouattara s’entête à installer la chienlit

Refus de dialogue avec l’opposition: Ouattara s’entête à installer la chienlit

Alassane Ouattara n’est pas prêt à discuter avec l’opposition. Après avoir annoncé pompeusement un dialogue avec elle, il se rebiffe en notifiant qu’aucun des points énoncés (situation sociale d’insécurité généralisée, la composition de la Cei, l’organisation de l’élection présidentielle, le listing électoral, et surtout le fameux article 35 de la Constitution) par la Cnc n’est négociable.

Une telle attitude qui, pour beaucoup, était prévisible montre à quel point le sieur persiste dans son plan de déstabilisation de la Côte d’Ivoire. Et ce, malgré les appels incessants de certains guides religieux sur la nécessité de dialogue entre les partis en vue d’une réconciliation vraie et sincère. « Notre contexte actuel nécessite un certain nombre de conditions dont, entre autres la rencontre entre les leaders politiques, l’unité au sein de chaque parti politique, le désarmement, la vérité, une justice équitable et le pardon. Si ton frère a quelque chose contre toi… va d’abord te réconcilier avec lui et viens, tiré du livre de (Mat 5, 23 et 24). Une vraie réconciliation exige une rencontre entre les belligérants d’hier. C’est pourquoi nous souhaitons vivement que tous les leaders politiques se rencontrent et fassent la paix. Qu’ils s’engagent à œuvrer à l’unité et à la paix en leur propre sein pour contribuer ainsi à la réconciliation du pays, à la poursuite et l’achèvement effectif du processus de désarmement, condition indispensable pour des élections apaisées», souhaitent les évêques de Côte d’Ivoire réunis récemment à Taabo.

Alassane Dramane Ouattar la Côte dIvoire va devenir ingouvernable Refus de dialogue avec l’opposition: Ouattara s’entête à installer la chienlit

Malheureusement cette volonté ne prendra pas forme simplement parce qu’à huit semaines de l’élection présidentielle, Alassane Ouattara continue toujours de botter en touche l’appel au dialogue politique que lui lancent les Ivoiriens. En entamant son forcing électoral sous la houlette de Youssouf Bakayoko. Dont le rôle premier ici est de permettre à Ouattara de mettre en œuvre la frauduleuse technologie électorale dont il détient désormais la marque de fabrique. Ce qui déboucherait bien entendu sur le chaos total.

En prélude à ce désastre, chacun retient son souffle. Et les commentaires vont bon train, surtout que le commandant en chef du bateau Ivoire, conscient de son inéligibilité, a déroulé le rouleau compresseur. Tous les ingrédients sont réunis pour faire vivre la misère aux Ivoiriens.

Noura Kamagaté, pour Eburnienews.net

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*