Remaniement en Côte d’Ivoire : un perdant, trois gagnants. Soro esseulé

Remaniement en Côte d’Ivoire : un perdant, trois gagnants. Soro esseulé

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a procédé mercredi à un remaniement “technique” du gouvernement. Trois nouvelles personnalités font leur entrée dans l’équipe de Daniel Kablan Duncan, et une seule en sort : Alain Lobognon, victime de l’affaire des primes impayées de la CAN.

Conséquence directe du scandale des primes impayées de la CAN 2015, le limogeage mercredi 13 mai du ministre de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, Alain Lobognon, remplacé par François Albert Amichia, n’est pas le seul changement au sein du gouvernement.

Deux autres personnalités intègrent en effet l’équipe du Premier ministre Daniel Kablan Duncan. Il s’agit de Moutayé Azoumana à l’Entreprenariat national, l’Artisanat et la promotion des PME (Petites et moyennes entreprises), et de Sidi Touré, nommé ministre délégué auprès du président de la République chargé de la Promotion de la jeunesse et de l’Emploi des jeunes. Autre perdant de ce réaménagement téchnique, Jean-Louis Billon abandonne ainsi deux de ses portefeuilles puisque qu’il ne conserve que celui du Commerce.

Le MFA au gouvernement

Dans son entourage, on explique que ce dernier a été “victime d’une sorte d’équation politique”. “On lui a clairement demandé de se sacrifier pour faire entrer le MFA (Mouvement des forces d’avenir) au gouvernement”, dit un proche qui précise qu’il n’a jamais été question qu’il soit limogé.

Avec l’UPDCI (Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire), le RDR (Rassemblement des républicains de Côte d’Ivoire) et le PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire, le MFA est l’un des quatre partis qui composent l’alliance RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix), mouvement de l’actuelle majorité présidentielle. Azoumana a été élu à sa tête en avril.

Fidèle du président Ouattara, Sidi Touré l’accompagne depuis près de dix ans. Membre du RDR depuis les premières heures du parti et ancien responsable de la Jeunesse Libérale, il occupait le poste de chef de cabinet de Ouattara depuis 2006. Sa nomination au gouvernement avait été évoqué par le chef de l’État lors d’une visite effectuée à Béoumi (Centre) d’où est originaire Sidi Touré. “Il connaît très bien le président. Son arrivée va permettre une action plus directe”, précise un ministre.

Soro esseulé ?

Quant à François Albert Amichia, maire PDCI de la commune de Treincheville à Abidjan, il est donc devenu le nouveau ministre des Sports et des Loisirs. Membre du parti d’Henri Konan Bédié depuis le milieu des années 1980, il avait déjà occupé ce poste entre 2002 et 2003. À peine nommé, Amicha s’est empressé de remercier en personne Bédié à sa résidence de Cocody.

De son côté, Alain Lobognon fait les frais de l’affaire des primes impayées des joueurs et membres de l’encadrement technique de la sélection nationale, victorieuse de la CAN 2015, disputée en Guinée Équatoriale (17 janvier – 8 février). C’est un proche de Guillaume Soro, dont il a été le conseiller spécial chargé de communication et des médias d’avril 2007 à mai 2011. Avec son départ, le président de l’Assemblée nationale perd l’un de ses derniers alliés au gouvernement. Dans son entourage, on se refuse à tout commentaire…

Source: Jeune Afrique

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE