Rencontre entre Hamed Bakayoko et L’Alliance des Forces Démocratiques: Affi N’Guessan «Nous avons toujours montré notre engagement à participer au jeu Politique»

Rencontre entre Hamed Bakayoko et L’Alliance des Forces Démocratiques: Affi N’Guessan «Nous avons toujours montré notre engagement à participer au jeu Politique»

Le Président du Front populaire ivoirien (FPI) Pascal Affi N’guessan et ses alliés,ont annoncé, mardi, leur participation à une Commission électorale indépendante (CEI) «consensuelle» dont le principe a été acquis au terme d’une rencontre avec le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko.« Le texte de loi ne nous satisfaisait pas. Il y avait une question d’équilibre. Il fallait qu’on s’accorde avec le gouvernement pour un bureau consensuel.

Après les échanges, le principe d’un bureau consensuel a été acquis. Le bureau sera consensuel avec la participation de tous, le pouvoir et l’opposition », a déclaré Pascal  Affi N’guessan à l’issue de la rencontre, insistant que « ce consensus ira jusqu’à la présidence de la CEI ». « Le gouvernement n’est pas fermé à la mise en place d’un
bureau consensuel. L’AFD (Alliance des forces démocratiques)fera sa part. Nous avons toujours montré notre engagement à participer au jeu politique », a-t-il poursuivi. « C’est une nouvelle CEI à laquelle l’opposition est invitée à participer et à être des acteurs de premier plan car au regard de la loi de la nouvelle CEI, l’opposition pouvait y être sans jouer un rôle de premier plan, d’où la nécessité d’un bureau consensuel », a conclu le président du FPI qui a conduit la délégation de l’AFD.

Le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko a de son côté salué ce « pas important » enregistré avec l’opposition. « Il ne s’agit pas de faire une CEI dominée par un camp. Nous avons souhaité que l’Alliance intègre et désigne ses membres», a ajouté M. Bakayoko. Le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a nommé, le 9 juillet dernier, les membres de la Commission Centrale de la Commission électorale indépendante (CEI), chargée de l’organisation de l’élection présidentielle d’octobre 2015. Sur les 17 membres que compte l’institution électorale, 15 ont été nommés.Les deux autres postes à pourvoir sont prévus pour le Front populaire ivoirien (FPI) et l’Alliance des forces démocratiques de (AFD) dont le FPI est membre.

Cette liste des membres de la Commission centrale de la CEI sera transmise dans les prochains jours au Conseil constitutionnel,chargé de faire prêter le serment à ces membres de la Commission.La nouvelle CEI, adoptée le lundi 28 mai par le parlement, passe de 31 à 17 membres dont un représentant du Président de la République,quatre pour les partis au pouvoir, quatre pour les partis de l’opposition, quatre pour la société civile et quatre représentants de l’administration.

Source APA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.